Euro Espoirs : quatre en lice pour succéder à l'Espagne

le
0

Aujourd'hui se tiennent en République tchèque les demi-finales de l'Euro Espoirs, avec au programme un choc entre le Portugal et l'Allemagne à 18h et un derby scandinave entre le Danemark et la Suède à 21h. Quatre nations pour un titre remporté par l'Espagne les deux dernières éditions. On fait le point sur les forces en présence.

En préambule, il faut souligner la grande homogénéité qui prévaut dans ce tournoi depuis le début, avec de beaux duels serrés et indécis et aucune équipe qui se détache vraiment du lot pour faire office de grand favori à la victoire finale. La sélection la plus performante est pour l'instant le Danemark, avec 6 points obtenus lors de ses trois matchs disputés durant la phase de poules. Des huit participants du départ, seule la Serbie a paru un cran en dessous, elle qui avait réussi l'exploit, en qualifications, d'éliminer le double tenant du titre espagnol.

Déception aussi pour l'Angleterre, qui nourrissait de grosses ambitions sur ce tournoi, mais qui termine au final à la dernière place du groupe de la mort (le B, derrière le Portugal, la Suède et l'Italie) avec une seule victoire pour deux défaites. Très critiqués par la presse outre-Manche, les Young Lions ont été défendus par leur sélectionneur Gareth Southgate. Selon lui, ses protégés sont injustement jugés comme une équipe accomplie alors qu'ils ont pour certains à peine dépassé la vingtaine et donc encore beaucoup à apprendre Pas de quoi rassurer en tout cas une nouvelle fois pour le futur du football anglais. Les deux éliminés avec les honneurs sont le pays hôte tchèque, qui peut juste s'en vouloir d'avoir manqué son entrée en lice face au Danemark (défaite 1-2 alors qu'ils menaient au score), et l'Italie, seulement devancée par la Suède pour avoir perdu le face-à-face inaugural entre les deux équipe (2-1 pour la Suède avec, là encore, l'ouverture du score italienne).

Portugal - Allemagne, 18h à Olomouc


C'est le gros choc de ce dernier carré de l'Euro Espoirs : une confrontation entre l'Allemagne, qui a déjà gagné dans cette catégorie d'âge en 2009 (époque Neuer, Özil, Khedira, Boateng), et le Portugal, finaliste en 1994 du temps de Luís Figo et Rui Costa. Les deux générations actuelles sont très séduisantes aussi, avec une Allemagne toujours favorite des pronostiqueurs, qui possède une densité assez phénoménale de bons joueurs déjà pas mal expérimentés pour leur âge, depuis Ter Stegen dans les buts, jusqu'au capitaine Volland en attaque, en passant par Ginter en défense et l'excellent Emre Can au milieu de terrain. C'est une belle machine remarquablement en place qui va disputer une…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant