Euro Espoirs : les cinq pépites anglaises à suivre

le
0

Opposée aujourd'hui à la Suède durant cet Euro Espoirs, la relève des Three Lions se doit de réagir après un premier revers concédé face au Portugal dans ce groupe B. Si Harry Kane symbolise le renouveau de la sélection anglaise sur le long terme, il est loin d'être le seul joyau de cette équipe. Rapide mise en lumière de cinq autres futurs joueurs frisson.

James Ward-Prowse : 20 ans

Pur produit du centre de formation de Southampton - qui demeure l'un des meilleurs du Royaume -, Ward-Prowse continue sa montée en puissance. Malgré les arrivées successives de Mané ou Tadić ainsi que des pépins physiques, James grappille des minutes et offre bien souvent ce qu'il sait faire de mieux : de la délicatesse. Dans un championnat où les milieux anglais sont généralement cantonnés à une image de bourrin (Milner, Cattermole ), le Saint surprend par son aisance technique. Ce n'est donc pas étonnant de voir que Ronald Koeman l'utilise à presque toutes les sauces dans son milieu. Avec les Espoirs, le numéro 8 évolue principalement en milieu relayeur, dans un rôle comparable à celui qu'occupe Jack Wilshere avec les Three Lions. À vingt piges, James Ward-Prowse possède déjà toutes les qualités intrinsèques pour venir taper rapidement à la porte de la sélection A. Pas cons, les dirigeants de Southampton viennent d'ailleurs de blinder son contrat jusqu'en 2020. Juste au cas où, hein.

James Ward-Prowse

Ruben Loftus-Cheek : 19 ans

Bien plus qu'un blaze original, le jeune Anglais risque de ramener un souffle nouveau sur la Premier League. Avec ses grandes guibolles et son volume de jeu impressionnant, le petit nouveau de Chelsea apparaît comme une sorte de Matić. Soit un type capable de faire vivre un enfer au meneur de jeu adverse (en atteste sa partition récitée face à Coutinho en mai dernier), mais aussi de poser le pied sur le cuir. À tel point que José Mourinho himself ne peut retenir ses compliments : "Son potentiel est énorme. Si les gens autour de lui ne rendent pas les choses difficiles, il peut devenir un très grand joueur." Pour le moment, rien se sert de s'affoler. Avec à peine quatre rencontres disputées avec les Blues, il n'est pas titulaire dans l'esprit de Gareth Southgate, le sélectionneur des Espoirs. Mais avec un "Special One" sur le dos, Loftus-Cheek ne devrait pas avoir de mal à convaincre sur le long terme. Comme quoi, quand ils veulent, même Chelsea est…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant