Euro Disney reste soutenu par les spéculations de rachat

le
2
LE TITRE EURO DISNEY BONDIT À NOUVEAU EN RAISON DES RUMEURS DE RACHAT
LE TITRE EURO DISNEY BONDIT À NOUVEAU EN RAISON DES RUMEURS DE RACHAT

PARIS (Reuters) - L'action Euro Disney bondit à nouveau lundi matin à la Bourse de Paris après son envolée de 22% vendredi dans des volumes importants, la valeur restant soutenue par les rumeurs de rachat de la société d'exploitation de Disneyland Paris par sa maison mère Walt Disney.

A 9h55, le titre gagne 11,84% à 5,76 euros, plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small (+0,15%), dans des volumes une nouvelle fois très nourris, puisqu'ils représentent déjà plus de 12 fois la moyenne des échanges réalisés au cours des trois derniers mois sur l'ensemble d'une séance.

Vendredi, les volumes échangés sur le titre avaient représenté plus de 20 fois leur moyenne habituelle.

Le magazine Time a rapporté la semaine dernière, en citant des sources proches du géant américain, que de sérieuses discussions avaient eu lieu en interne sur le rachat des titres que Walt Disney ne détient pas encore dans sa filiale française.

Selon le journal, cela constituerait la première étape d'un important changement de stratégie, permettant à Disney de bénéficier de façon bien plus importante du succès populaire du parc, qui attire plus de 15 millions de visiteurs par an.

"Que Disney veuille reprendre la main sur la stratégie de sa filiale, cela a du sens, car pour le moment ce sont les créanciers qui décident, étant donné l'endettement de la société", commente un opérateur de marché.

"Il ne faut pas cependant oublier la dimension politique de la situation, car l'Etat français avait voulu qu'une partie d'Euro Disney appartienne aux français, c'est pour cela qu'il y a une partie de flottant. On imagine mal l'Etat français laisser un groupe américain reprendre la main sur une société servant au développement économique de l'est parisien", ajoute-t-il.

A fin mars, l'endettement d'Euro Disney, valorisé désormais près de 230 millions d'euros en Bourse, s'établissait à 1.823,9 millions d'euros, contre 1.876,7 millions d'euros au 30 septembre 2011.

Selon des données Reuters, Walt Disney Co détient environ 40% d'Euro Disney, dont le flottant représente moins de 50% de son capital (19,85%).

Euro Disney n'a pas souhaité faire de commentaire dans l'immédiat.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Cyril Altmeyer

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xDamx le lundi 27 aout 2012 à 10:59

    Si on veut « qu'une partie d'Euro Disney appartienne aux Français », il faut que l'État devienne actionnaire en direct ou au travers d'entités comme la CDC. Comment peut-on croire que le flottant sera "utilisé" par des Français ?!

  • rodan3 le lundi 27 aout 2012 à 10:21

    c'est là qu'on va voir la puissance d'un "ministère du redressement productif" avec SuperMontebourg, le "Hableur" de service ....!!!