Euro Disney annonce une recapitalisation d'un milliard d'euros

le
4
Euro Disney annonce une recapitalisation d'un milliard d'euros
Euro Disney annonce une recapitalisation d'un milliard d'euros

C'est Noël avant l'heure pour Mickey et ses amis. Disneyland Paris, étouffé depuis ses origines par une dette abyssale et souffrant d'une fréquentation en baisse en 2014, va être renfloué à hauteur d'un milliard d'euros avec l'aide de sa maison mère américaine. Objectif : retrouver de la trésorerie et une marge financière pour investir.

«Disneyland Paris est la première destination touristique en Europe, mais la dégradation de l'environnement économique et le poids de la dette du groupe ont fortement impacté ses recettes et sa liquidité», explique Tom Wolber, le nouveau président d'Euro Disney.

Le plan, qui sera réalisé au premier semestre 2015, se traduira notamment par une injection d'argent frais de 420 millions d'euros en espèces par Disney, par la conversion en actions de 600 millions d'euros de dette détenue par la maison mère et par un report jusqu'à 2024 du remboursement des prêts en cours accordés par Disney, qui détient près de 40% d'Euro Disney.

Ce plan devrait mener à une probable offre publique d'achat (OPA) par Disney. Les actionnaires pourront participer à l'augmentation de capital et à la conversion de dette. En théorie, ce scénario pourrait aboutir à un retrait d'Euro Disney de la Bourse de Paris. Mais ce n'est «ni l'intention ni la finalité» du plan, a dit le directeur financier du groupe. Le titre, qui avait clôturé à 3,46 euros vendredi à la Bourse de Paris, a plongé lundi de plus de 20%, se rapprochant des termes financiers proposés.

Pas de plan social en vue

Les salariés d'Euro Disney peuvent toutefois être soulagés par ces annonces. La convocation en urgence ce lundi matin du comité d'entreprise d'Euro Disney pour une réunion extraordinaire sur la «situation financière» n'augurait rien de bon pour l'entreprise qui souffre d'une fréquentation en berne. Le plan annoncé devrait ainsi permettre à l'entreprise d'améliorer sa situation de trésorerie d'environ 250 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4960905 le lundi 6 oct 2014 à 16:16

    Quelle part dans le compte d'exploitation d'eurodysney représentent les royalties versées à disney us et qui assèchent le résultat depuis bien longtemps

  • salaf67 le lundi 6 oct 2014 à 13:28

    La baisse de fréquentation des français n'est pas un surprise, les citoyens du Royaume de France (en faillite) doivent se restreindre sur leur loisirs et vacances pour faire face à l'austérité fiscale issue d'un train de vie incontrôlé de l’état depuis plus de 40 ans. Le refus du budget de la France par UE ce jour, ne va qu'augmenter encore le pression fiscale. On s'approche du mur, l'impact sera désastreux.

  • charleco le lundi 6 oct 2014 à 09:33

    Ils se sont imaginé que la France était les USA. Ils vivent dans la BD au quotidien.

  • oisif le lundi 6 oct 2014 à 09:07

    Quand on a pigeonné toutes la planète , la tréso fatigue un peu ensuite.