Euro: derniers réglages pour les Bleus contre l'Estonie

le
0
Euro: derniers réglages pour les Bleus contre l'Estonie
Euro: derniers réglages pour les Bleus contre l'Estonie

par Pascal Liétout

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - L'équipe de France de football effectue un ultime galop d'essai mardi face à l'Estonie au Mans, avant le départ mercredi pour l'Ukraine et le Championnat d'Europe des nations.

Contrairement aux deux premiers matches conclus par des victoires sur l'Islande (3-2) et la Serbie (2-0), Laurent Blanc entend aligner contre l'Estonie une formation proche de celle qui commencera l'Euro contre l'Angleterre, lundi prochain.

"L'idée est de s'en rapprocher le plus possible", a-t-il déclaré.

Proche mais pas similaire, car le sélectionneur s'interroge encore sur certains postes. Celui d'arrière gauche, où Patrice Evra et Gaël Clichy sont en balance, et surtout ceux du milieu de terrain, notamment défensif.

Ce secteur de jeu est actuellement décimé par les blessures simultanées du Rennais Yann M'Vila et du Parisien Blaise Matuidi, au sujet desquels Laurent Blanc a donné des nouvelles rassurantes.

"Beaucoup de choses peuvent se passer d'ici au 11 juin", a-t-il souligné, en précisant qu'il procéderait mardi, comme il l'a fait lors des deux matches précédents, à six changements en cours de rencontre.

TRIPLE OBJECTIF

Face à l'Estonie, 54e équipe mondiale qu'elle n'a jamais rencontrée, nettement battue (4-0) il y a une semaine par l'Ukraine, adversaire des Bleus à l'Euro, Laurent Blanc s'est fixé un triple objectif.

"D'abord gagner, ensuite être plus constant dans le jeu. On s'est aperçu que contre la Serbie, on n'a été performant que durant 60 minutes. Et enfin, j'espère qu'il n'y aura pas de problèmes physiques pour aucun de nos joueurs."

"Une victoire demain confirmerait qu'on monte en puissance et qu'on est en train de s'améliorer dans le jeu", ajoute-t-il.

S'ils ont besoin d'une motivation supplémentaire, les Bleus peuvent se dire qu'avec un 21e match sans défaite, ils égaleraient le record détenu par leurs prédécesseurs sous la direction de Jacques Santini entre 2002 et 2004.

Après le match du Mans, l'équipe de France rejoindra dans la nuit Clairefontaine avant de s'envoler mercredi en milieu de journée pour l'Ukraine et le centre d'entraînement du Shakhtar Donetsk, qui sera leur camp de base.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant