Euro d'athlétisme : ridicule fédération !

le
2
Mahiedine Mekhissi est passé de peu à coté de son troisième titre européen sur 3 000 mètres steeple.
Mahiedine Mekhissi est passé de peu à coté de son troisième titre européen sur 3 000 mètres steeple.

Où va l'athlétisme ? Quelle direction prend cette discipline-phare de l'olympisme et des valeurs qu'il défend ? En disqualifiant Mahiedine Mekhissi, vainqueur haut la main du 3 000 mètres steeple, pour un paragraphe absurde du règlement stipulant qu'un athlète doit franchir la ligne d'arrivée avec son dossard sur les épaules, la Fédération s'est tout bonnement couvert de ridicule. Car elle démontre à quel point le lobbying et les coups-bas sont désormais la règle dans la sphère sportive. Y compris en athlétisme, discipline fondatrice des Jeux olympiques antiques. Mahiedine Mekhissi a en effet retiré son maillot dans la dernière ligne droite, voyant qu'il disposant d'une bonne trentaine de mètre d'avance sur ses adversaires et que la victoire ne pouvait lui échapper. Mais à aucun moment il ne l'a jeté à terre. Il l'a mis successivement dans sa bouche puis serré dans les mains. Si on veut jouer sur les mots - et c'est visiblement ce petit jeu qui est devenu la règle dans les couloirs de la Fédération européenne d'athlétisme (AEA) -, le champion tricolore a donc franchi la ligne d'arrivée avec son dossard. DisproportionSoyons clair, ce qu'a fait Mahiedine Mekhissi mérite une sanction. Mais une sanction symbolique. Comme son compatriote et dauphin sur l'épreuve, Yoann Kowal, l'a expliqué : "Une amende, ça aurait eu du sens. Là, du coup, on va me demander de monter sur la plus haute marche du podium mais je ne sais pas même si je...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gerardsb le lundi 18 aout 2014 à 08:55

    Comme quoi le claque thérapeutique et le coup de pied au Q pédagogique peuvent donner d'excellents résultats...

  • gerardsb le vendredi 15 aout 2014 à 08:48

    Boursorama comme d'habitude efface ce qui n'est pas dans le tendance.Il ne faut pas critiquer le comportement irresponsable d'un athlète qui ne respecte pas les règles élémentaires de la fédération internationale.