Euro: Buffon appelle les Italiens à retrouver leur fierté

le
0
Euro: Buffon appelle les Italiens à retrouver leur fierté
Euro: Buffon appelle les Italiens à retrouver leur fierté

par Martyn Herman

GDANSK, Pologne (Reuters) - Le football italien est englué dans une "crise majeure", selon les mots du gardien international Gianluigi Buffon, mais le match face à l'Espagne, dimanche pour le compte du groupe C de l'Euro, lui permettra peut-être de restaurer son honneur perdu.

Les trois défaites de la Squadra Azzurra lors de ses trois derniers matches amicaux, dont un revers cinglant contre la Russie (3-0), ont mis à rude épreuve la foi des supporters italiens.

Le récent scandale des matches présumés truqués, qui a coûté sa place en sélection au défenseur Domenico Criscito, entendu comme témoin assisté par la justice italienne, n'a rien arrangé.

Gianluigi Buffon n'en a pas pour autant perdu son sourire.

"La majorité de la population continuera à soutenir l'équipe", veut croire l'indéboulonnable gardien de l'équipe nationale depuis plus de dix ans, qui répondait aux journalistes au stade de Gdansk.

L'enceinte accueillera dimanche le choc entre l'Italie et l'Espagne, championne du monde et d'Europe en titre.

"Nous allons représenter la nation tout entière et, alors que notre football traverse une crise majeure, nous aurons peut-être une énorme occasion de montrer aux supporters qu'ils peuvent toujours être fiers de leur équipe", a lancé Buffon.

L'Italie pourrait bien, selon le portier de la Juventus Turin, se révéler dans l'adversité et créer la surprise.

"L'Espagne ne nous craindra pas. Ils n'ont à craindre aucune équipe puisqu'ils ont une très grande équipe, a-t-il observé. Mais ils nous respecteront. Et dans le football, ce n'est pas toujours la meilleure équipe qui l'emporte, mais la plus courageuse."

Les Italiens ont déjà prouvé qu'ils étaient capables de se transcender dans un contexte délétère. Ainsi le pays est-il devenu champion du monde en 2006, juste après la révélation d'un précédent scandale de matches truqués. La Juventus avait été déchue de ses titres de champion glanés en 2005 et 2006, mais Gianluigi Buffon avait soulevé le trophée mondial.

"La situation ne nous aide pas à rester serein, mais nous avons pour nous l'expérience, et cela nous donnera la volonté de mieux jouer", a-t-il estimé.

"Si les gens sont pessimistes à notre sujet, cela nous donnera une motivation supplémentaire", a-t-il ajouté, à la veille de l'entrée en lice de son équipe.

Pour retrouver un peu de sa superbe, l'Italie devra également surmonter les obstacles de l'Irlande et de la Croatie, ses adversaires suivants dans le groupe C.

Simon Carraud pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant