Euro: Bastian Schweinsteiger, l'esprit de l'équipe

le
0
Euro: Bastian Schweinsteiger, l'esprit de l'équipe
Euro: Bastian Schweinsteiger, l'esprit de l'équipe

par Karolos Grohmann

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne part à la conquête d'un premier titre depuis 16 ans et aura besoin, par delà ses qualités physiques et techniques, que sa tête pensante Bastian Schweinsteiger soit au rendez-vous.

Le milieu de terrain du Bayern Munich, 27 ans et surnommé "le cerveau" par son sélectionneur Joachim Löw, est l'homme de base de l'Allemagne.

Quand son leader naturel et baromètre technique est bon, la Mannschaft gagne. Quand sa forme décline, l'équipe, très jeune, manque immédiatement de repères.

Habituée à gagner, l'Allemagne court après un titre depuis son sacre européen de 1996 et Schweinsteiger, binôme de Sami Khedira dans un remarquable milieu de terrain, est conscient des attentes suscitées par son équipe.

"C'est la meilleure équipe nationale dans laquelle j'ai joué", a dit à la presse le joueur aux 90 sélections, qui disputera à l'Euro sa cinquième grande compétition.

"Tout le monde s'attend à nous voir gagner le titre et naturellement, nous le souhaitons aussi."

Complémentaire de Khedira, Schweinsteiger est aussi un soutien de poids dans la construction du jeu pour l'élégant meneur du Real Madrid Mesut Ozil et le créatif Mario Götze.

Ce quatuor de haute volée a permis à l'Allemagne de gagner ses dix matches de qualification pour l'Euro.

SEUL LUI MANQUE UN SACRE

Solide, doué techniquement, intelligent et doté d'une frappe du droit colossale, Schweinsteiger est un joueur très complet, capable d'organiser son équipe et de créer des brèches dans les défenses ou de lancer des contre-attaques rapides.

Il ne lui manque en fait qu'un titre majeur, en club - où il échoué en finale de la Ligue des champions en mai face à Chelsea - comme en équipe nationale.

Victime en novembre d'une fracture de la clavicule puis de blessures à un genou qui l'ont écarté des terrains jusqu'au début du printemps, Schweinsteiger a beaucoup manqué au Bayern, devancé par Dortmund en Bundesliga.

"C'est la tête de l'équipe", disait récemment de lui son entraîneur en Bavière, Jupp Heynckes, le comparant aux maîtres à jouer du FC Barcelone et de l'Espagne, Xavi et Andres Iniesta.

"Il donne le tempo, il mène le jeu et il est très difficile à remplacer. Quand il n'est pas là, nous sommes affectés tant dans le domaine offensif que défensif."

L'Allemagne, souveraine en qualifications et victorieuse des Pays-Bas ou du Brésil en matches amicaux, a aussi constaté à quel point il lui était indispensable lorsqu'elle s'est inclinée 2-1 à domicile contre la France en février.

S'il n'a pas réussi à s'offrir enfin un titre européen avec Munich, Schweinsteiger arrivera en forme à l'Euro, où le sacre semble plus que jamais à sa portée.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant