Euro basket : la France bat la Finlande dans la douleur (97-87)

le , mis à jour le
0
Euro basket : la France bat la Finlande dans la douleur (97-87)
Euro basket : la France bat la Finlande dans la douleur (97-87)

L’équipe de France a commencé «son» championnat d’Europe en se faisant peur. Samedi soir à Montpellier devant 10407 spectateurs bruyants à souhait, la bande de Tony Parker a battu une équipe de Finlande très accrocheuse 97-87 au terme d’une intense prolongation. La voilà en tête du groupe A avant d’affronter la Bosnie-Herzégovine ce dimanche soir à 21 heures.

Accrochés en début de match par des Scandinaves particulièrement adroits, les tricolores ont mis un quart-temps avant de prendre la mesure du duel (24-22, 10e). Portés par un Rudy Gobert aux bras tentaculaires et un Tony Parker remonté comme une horloge pour son dernier Euro, les Bleus se sont doucement détachés (33-22,—e).

Gobert tu rentres pas chez lui si t'es pas invité pic.twitter.com/FumziL9m0l— philippe (@philousports) 5 Septembre 2015

Parker efficace et Lauvergne percutant

Ils ont pris 10 points d’avance après un gros quart d’heure de jeu grâce à l’adresse de Nicolas Batum et la vitesse d’exécution de Nando de Colo (44-33, 18e). A la pause, les Bleus étaient devant 45-37. Une avance nécessaire mais toutefois pas encore suffisante pour gérer la deuxième partie du match tranquillement. D’autant que le Finlandais n’ont pas relâché la garde au retour des vestiaires (48-45, 24e).

Mais il en fallait plus pour contrarier la machine bleue qui est repartie en marche avant sous l’impulsion d’un Parker efficace et d’un Geoffrey Lauvergne percutant (63-47, 28e). A l’entame du quatrième et dernier quart-temps, les Français avaient fait le plus dur (68-60). Mais il fallait encore donner un coup de collier pour assurer la victoire. Ce qui fut fait pour s’imposer au final 97-87, non sans un retour des Finlandais qui a fait trembler Montpellier jusqu’à la dernière seconde.

La compétition a quand même bien commencé : elle doit maintenant conduire les Bleus jusqu’en finale de l’Euro, le 20 septembre à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant