Euro: Andreï Chevtchenko redonne confiance à l'Ukraine

le
0
Euro: Andreï Chevtchenko redonne confiance à l'Ukraine
Euro: Andreï Chevtchenko redonne confiance à l'Ukraine

KIEV (Reuters) - Capitaine et buteur emblématique, Andreï Chevtchenko, a rassuré une Ukraine en plein doute et a offert au pays organisateur une victoire (2-1) attendue par tout un peuple face à la Suède en match du groupe D de l'Euro 2012, lundi.

L'ancien Ballon d'Or 2004 a montré que malgré ses 35 ans, il conservait un sens intact du but marquant deux fois en moins de dix minutes sur deux coups de tête imparables.

Dans un match totalement débridé où les deux équipes ont joué crânement leur chance, les Suédois ouvraient le score, eux aussi, par leur capitaine et buteur Zlatan Ibrahimovic à la 52e minute.

Grâce à cette victoire, l'Ukraine s'installe en tête du groupe avec trois points avant de défier avec une confiance toute neuve et retrouvée la France vendredi à Donetsk.

Les Français abordent ce deuxième match avec quelques regrets après le nul (1-1) concédé en fin d'après-midi face à l'Angleterre, l'autre favori de la poule.

Ce succès est d'autant plus important pour l'Ukraine que la sélection d'Oleg Blokhine abordait la compétition en proie à de sérieuses incertitudes.

Après les déconvenues enregistrées face à l'Autriche et la Turquie en matches de préparation, la formation avait été touchée par une mystérieuse épidémie qui avait mis dix joueurs sur le flanc, victimes de maux d'estomac, la semaine passée.

LONG CHEMIN

Autant le match entre les Français et les Anglais est apparu fermé et joué sur un faux rythme autant celui proposé par les Ukrainiens et les Suédois a pris l'allure d'une fête offensive au cours de laquelle chacun a tenté sa chance.

La première période se soldait sur un score nul et vierge mais les intentions manifestées par les deux camps témoignaient assez que le tableau d'affichage allait changer après la pause.

La Suède, qui s'était montrée plusieurs fois menaçante en première période, trouvait la faille sur un centre de Sebastian Larsson remis dans l'axe par le Lyonnais Kim Källström pour Ibrahimovic qui n'avait qu'à dévier le ballon du pied.

Loin d'être abattus par cette ouverture du score, les Ukrainiens, portés par un stade entièrement de jaune vêtu, réagissaient trois minutes plus tard sur une tête plongeante de Chevtchenko qui ne laissait aucune chance à Andreas Isaksson.

On pouvait croire l'ancien joueur du Milan AC vieillissant. Il avait promis à ses supporters de retrouver son lustre d'antan quand cela serait nécessaire et il tenait parole. Sur un corner à la 62e minute, Chevtchenko surgissait au premier poteau et frappait à nouveau de la tête.

"J'ai essayé de revenir à mon meilleur niveau et j'y suis parvenu", a commenté le héros du match. "J'ai été blessé au dos et au genou et j'ai dû parcourir un long chemin pour revenir. Mais je l'ai fait et je remercie ceux qui ont toujours continué à croire en moi.

"Cette victoire nous donne une grande confiance pour la suite. C'est de cela dont nous avions besoin", a-t-il ajouté.

L'Ukraine, dont les pronostiqueurs ne donnaient pas cher avant le début de la compétition, s'installe en tête du groupe D et attend de pied ferme une équipe de France qui se prépare à un match très délicat vendredi.

Pierre Sérisier pour le service français, édité par Benjamin Massot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant