Euro: Allemagne-Grèce, un simple match de football pour Löw

le
0
Euro: Allemagne-Grèce, un simple match de football pour Löw
Euro: Allemagne-Grèce, un simple match de football pour Löw

GDANSK, Pologne (Reuters) - Le sélectionneur allemand Joachim Löw a refusé mardi d'entrer dans le débat politique qui entoure le quart de finale de l'Euro contre la Grèce, assurant qu'il ne s'agissait de rien d'autre que d'un match de football "normal".

De nombreux médias font de cette rencontre une illustration de la crise de la zone euro dont l'Allemagne est la première puissance économique et la Grèce le pays le plus en difficulté.

"(La chancelière) Angela Merkel et moi avons une bonne relation et un accord aux termes duquel elle ne me conseille pas sur la composition de l'équipe et je ne la conseille pas sur la politique", a dit Joachim Löw.

"C'est simplement un quart de finale normal face à la Grèce et rien d'autre", a-t-il ajouté.

Angela Merkel est très impopulaire en Grèce où la population la considère comme un des principaux responsables de la cure d'austérité imposée au pays par ses bailleurs internationaux.

Interrogés sur le contexte de ce match, les joueurs grecs avaient, eux aussi, écarté l'idée qu'un sentiment de revanche puisse les animer.

L'absence du milieu de terrain grec Giorgos Karagounis, auteur du but qui a qualifié la Grèce, face à la Russie, a davantage inspiré Joachim Löw.

"Je pense que c'est le joueur grec qui a le plus d'idées depuis des années. Il est le lien entre la défense et les attaquants et son absence est préjudiciable pour la Grèce", a-t-il observé.

L'Allemagne s'est qualifiée en remportant ses trois matches dans le groupe B, le plus relevé du premier tour, tandis que la Grèce a dû attendre une victoire 1-0 au dernier match contre la Russie pour arracher sa place en quarts.

Les Allemands ne voient pour autant pas en elle un adversaire facile.

"Ils sont pénibles. Ils vont bien défendre mais aussi, sans aucun doute, avoir des élans offensifs", a prévenu le défenseur Holger Badstuber.

Le retour de Mesut Ozil à son meilleur niveau, attendu par Löw après trois matches corrects mais sans éclat, pourrait aider l'Allemagne.

"L'explosion d'Ozil va se produire à un moment dans ce tournoi. Comme en Afrique du Sud après la phase de groupe", a prédit le sélectionneur.

Karolos Grohmann, Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant