Euro 2016-Quatre "ultras" niçois en garde à vue

le
0
    PARIS, 15 juin (Reuters) - Quatre ultras niçois âgés de 20 à 
35 ans ont été placés en garde à vue mercredi à la suite de la 
rixe avec des supporters nord-irlandais et polonais qui avait 
neuf blessés samedi soir.  
    "Il s'agit de sympathisants ou membres de l'ancienne Brigade 
sud Nice (dissoute par le gouvernement en 2010-NDLR)", a indiqué 
le procureur de la République à Nice, Jean-Michel Prêtre, lors 
d'une conférence de presse. "Tous ont déjà été condamnés pour 
différents faits dont certains à de lourdes peines pour des 
violences en réunion." 
    A l'issue de leur garde à vue qui devrait être prolongée, 
les suspects pourraient être poursuivis pour violences en 
réunion et/ou participation à un groupe constitué en vue de 
commettre des violences et dégradations. 
    Selon le magistrat, des images de vidéosurveillance de la 
commune démontrent leur participation à la bagarre "au poing et 
à la bouteille" qui avait impliqué 25 à 30 Niçois venus 
délibérément provoquer les supporters étrangers.  
    La rixe avait éclaté 24 heures avant le match de l'Euro 2016 
Pologne-Irlande du nord joué à Nice. 
    Une cinquième personne mise en cause, un Français grièvement 
blessé "par un violent jet de bouteille dans le visage" lors des 
faits, n'a pas encore pu être entendue.  
    Pour leur défense, les ultras contestent tout caractère 
prémédité de l'expédition. "Les investigations se poursuivent, 
les données d'ordinateurs et de téléphones portables sont en 
cours d'exploitation" a également souligné le procureur.  
 
 (Matthias Galante, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant