Euro 2016 (quarts) : Le Portugal encore dans le dernier carré

le
0

Comme lors de la dernière édition et pour la cinquième fois de son histoire, le Portugal sera présent dans le dernier carré de l’Euro. Après avoir sorti la Croatie dans les dernières minutes des arrêts de jeu au tour précédent, les Portugais sont cette fois venus à bout de la Pologne aux tirs au but (1-1, 5-3 tab).

Le debrief

Visiblement, le Portugal a pris un abonnement pour les demi-finales de l’Euro. Pour la cinquième fois de son histoire, la Selecçao sera présente à ce stade du tournoi. Comme lors de la dernière édition notamment, les Portugais ont décroché leur billet pour le dernier carré. En 2012, Cristiano Ronaldo et les siens avaient disposé de la République tchèque (1-0) dans le temps réglementaire. Mais dans cet Euro 2016 en France, le Portugal ne semble pas décidé à marquer les esprits dans les 90 minutes ou un peu plus que dure un match. Après avoir fait plier la Croatie à la 117eme minute de jeu en huitièmes de finale, c’est cette fois à l’issue seulement de la séance de tirs au but que les joueurs de Fernando Santos, qui n’ont toujours pas gagné un seul match dans le temps réglementaire depuis le début de l’épreuve, ont obtenu leur sésame pour la demi-finale du mercredi 6 juillet prochain au Parc OL. Une qualification presque miraculeuse pour les Portugais, surpris d’entrée par Robert Lewandowski, enfin sorti de sa torpeur, et qui ne doivent qu’à l’égalisation de Renato Sanches, plus jeune joueur à marquer en phase à élimination directe de l’Euro, de ne pas être passé à la trappe. Sans génie, à l’image d’un « CR7 » encore à côté de ses pompes avant de transformer son tir au but (un moindre mal), le Portugal s’est fait peur face à cette équipe polonaise qui avait déjà eu droit à des tirs au but au tour précédent, contre la Suisse. Ce jour-là, les cinq tireurs de la Pologne avaient marqué. Jeudi, ce sont les Portugais qui ont réussi un carton plein tandis que Blaszykowski manquait, lui, sa tentative (parade de Rui Patricio). A l’arrivée, c’est donc le Portugal que l’on retrouvera une nouvelle fois en demi-finales. Mais on en a l’habitude maintenant.

Le film du match

2eme minute (1-0) Lewandowski ouvre la marque d’entrée ! Sur un long ballon de Piszczek, Grosicki profite d’une grosse erreur de Cédric pour récupérer le ballon et adresser un centre parfait devant le but pour Lewandowski, qui marque d’une reprise du plat du pied dans le coin droit. 14eme minute Parti du rond central, Milik remonte tout le ballon et tente sa chance d’une belle frappe tendue, mais qui passe nettement à gauche du but de Rui Patricio. 16eme minute Nouveau déboulé de Milik, cette fois sur l’aile droite. L’attaquant de l’Ajax sert dans la surface Lewandowski, qui résiste à la charge de Pepe et tente sa chance d’une frappe croisée à ras de terre dont le gardien portugais se saisit. 29eme minute Nani prend le dessus sur Piszszek sur le côté gauche et décale Ronaldo dans l’axe. Le capitaine portugais conserve le ballon en dépit de l’intervention de Pazdan et tente sa chance d’une frappe aux vingt mètres qui n’inquiète pas Fabianski. 30eme minute Sur un centre venu de la gauche, Pazdan charge Ronaldo dans la surface sans s’intéresser au ballon. L’arbitre aurait dû siffler penalty. 33eme minute (1-1) Renato Sanches égalise ! Servi côté droit dans la surface par Renato Sanches, Nani talonne le ballon pour le jeune milieu de terrain de 18 ans qui contrôle le ballon du droit et enchaîne une frappe sèche à mi-hauteur du gauche. Le tir, dévié par Krychowiak, surprend Fabianski dans son côté fermé. 49eme minute Piszczek déborde sur l’aile droite et centre dans la surface en direction de Lewandowski au point de penalty. L’attaquant du Bayern devance Cedric et reprend le ballon d’une tête plongeante, mais ce n’est pas suffisamment appuyé pour gêner Rui Patricio. 55eme minute Ronaldo demande le ballon dans la profondeur côté gauche, il est servi et se retrouve en position intéressante dans la surface mais il envoie sa frappe dans le petit filet. 63eme minute Bien décalé par Ronaldo côté droit, Cedric déclenche une frappe croisée magnifique de près de trente mètres qui passe tout près de la lucarne opposée. 68eme minute Milik jaillit devant Pepe au premier poteau sur un bon centre au cordeau de Jedrzejczyk. Rui Patricio se détend bien sur la reprise croisée de l’attaquant polonais. 81eme minute Pepe, monté jusque dans la moitié de terrain adverse, tente de trouver Ronaldo dans la profondeur. Jedrzejczyk est sur la trajectoire et tacle le ballon, qu’il est tout près d’envoyer dans son propre but. Quelle frayeur pour la Pologne ! 85eme minute Sur un excellent ballon de Moutinho, Ronaldo se retrouve seul devant le gardien au moment d’armer sa reprise, mais il frappe à côté du ballon. 98eme minute Nani décroise trop sa tête sur un centre de Cedric. Dommage car le ballon du latéral de Southampton était parfait. 103eme minute Nani tente sa chance d’une vingtaine de mètres sans trop de conviction. Dans les gants de Fabianski.

Les joueurs à la loupe

Pologne Critiqué pour son début d’Euro, LEWANDOWSKI a remis d’entrée les pendules à l’heure en profitant d’un excellent centre de GROSICKI, très actif, pour ouvrir son compteur but. Le capitaine polonais n’a plus été dangereux ensuite, mais il a beaucoup gêné les défenseurs portugais. Malgré quelques occasions, MILIK a encore manqué d’efficacité, mais il a été à l’origine des principales situations de son équipe. BLASZCZYKOWSKI a beaucoup bougé, mais il a eu du mal à faire la différence et a manqué le tir au but synonyme d’élimination de son équipe à l’arrivée. Au milieu, MACZYNSKI et surtout KRYCHOWIAK n’ont rien laissé passer. Le second, malheureux sur l’égalisation portugaise, n’a pas hésité à se projeter vers l’avant quand il en a eu la possibilité. JEDRZEJCZYK a pris un carton qui l'aurait privé de la demi-finale. Il a en plus été à deux doigts de gâcher ses efforts côté gauche en marquant contre son camp en seconde mi-temps. Plus souvent en position d’ailier que de véritable arrière droit, PISZCZEK a énormément apporté, ponctuant la plupart de ses courses de bons centres. Pas toujours très concentré, PAZDAN aurait pu le payer si l’arbitre avait vu sa faute dans la surface sur Ronaldo. Toujours aussi appliqué, GLIK n’a jamais été pris à défaut. FABIANSKI s’est fait peur sur une sortie manquée mais a assuré le reste du temps. Portugal CEDRIC a permis d’entrée à la Pologne de prendre l’avantage en se trouant sur une longue ouverture de Piszczek, mais il s’est bien repris ensuite et aurait pu offrir la victoire aux siens sur une superbe frappe de loin. Sérieux du début à la fin, ELISEU a en plus offert des solutions dans son couloir gauche. En revanche, il n’a jamais trouvé le bon dosage sur ses centres. Si FONTE, une nouvelle fois préféré à Ricardo Carvalho, a fait preuve de beaucoup de rigueur, PEPE ne peut pas en dire autant en ce qui concerne sa première mi-temps, où le Madrilène a failli coûter un but à son équipe. Mais il a ensuite été impérial, notamment dans les airs. Lui aussi reconduit, William CARVALHO n’a pas vraiment existé dans l’entrejeu. Averti, il manquera la demi-finale. JOAO MARIO, discret, n’a pas rendu une copie bien meilleure. Adrien SILVA avait brillé contre la Croatie, il a été plus effacé lors de ce quart de finale. Meilleur joueur portugais, et de loin, jeudi soir, Renato SANCHES, très doué techniquement, a excellé dans ce rôle de meneur de jeu reculé et précieux dans le pressing. Cerise sur le gateau : il a marqué son premier but en sélection sur une action qu’il avait lui-même initiée. C’est logiquement qu’il a été élu homme de cette partie. Un plaisir pour les yeux. Associé devant à un NANI passeur décisif sur le but égalisateur, mais peu en vue le reste du temps, RONALDO est retombé dans ses travers des premiers matchs. Comme face à l’Autriche, il a en plus manqué une énorme occasion en frappant à côté du ballon. Il aurait certes dû bénéficier d’un penalty en première mi-temps, mais cela n’excuse pas cette nouvelle performance indigne de son talent. Pas plus que sa tentative réussie pendant la séance des tirs au but. On attend beaucoup mieux d'un triple Ballon d'Or. Entré en seconde mi-temps pour tenter de forcer la décision, QUARESMA n’a même pas inquiété le gardien une seule fois avant de transformer sans trembler le tir au but qui a envoyé le Portugal dans le dernier carré. Pas toujours très rassurant, RUI PATRICIO a toutefois eu le mérite de réussir quelques arrêts très important. Sa parade sur le tir au but de Blaszykowski a même été capitale.

Monsieur l’arbitre au rapport

Bon match dans l’ensemble de M.Brych, même si l’Allemand aurait dû siffler un penalty en début de match en faveur du Portugal pour une charge irrégulière de Pazdan sur Ronaldo.

Ça s’est passé en coulisses…

- Robert Lewandowski n’avait toujours pas marqué le moindre but dans cet Euro avant ce quart de finale contre le Portugal. Son sélectionneur, Adam Nawalka, estime que les arbitres ont une grosse part de responsabilité dans cette disette de la star polonaise. « Les arbitres devraient être plus attentifs à quelques fautes brutales afin d’empêcher un joueur d’éliminer son adversaire à n’importe quel prix », avait estimé Nawalka, jeudi. - Adversaire du Portugais jeudi soir sur la pelouse du Vélodrome, l’attaquant Arkadiusz Milik avait avoué jeudi soir devant la presse qu’il s’est longtemps inspiré de Cristiano Ronaldo dans sa carrière. « J’essayais beaucoup d’apprendre de Cristiano Ronaldo au début de ma carrière. C’est un joueur de classe mondiale et il faut s’inspirer de joueurs comme lui pour pouvoir progresser. » - « Fonte, il n’est pas passé dans les grands clubs, mais il fait une carrière intéressante. Il est vif, costaud, c’est le capitaine de Southampton, mais moi, je mettrais plutôt Pepe-Carvalho. » Bruno Basto, l’ancien arrière gauche portugais de Saint-Etienne et Bordeaux militait pour le retour de son ancien coéquipier chez les Espoirs pour ce quart de finale face à la Pologne. Mais Fernando Santos avait finalement décidé de reconduire José Fonte, très bon face à la Croatie. - Après avoir opposé son veto dans un premier temps, l’UEFA a finalement accepté qu’une minute d’applaudissements en hommage aux victimes des attentats d’Istanbul soit respectée avant le coup d’envoi.

La feuille de match

Euro 2016 (quarts) / POLOGNE – PORTUGAL : 1-1 (3-5 TAB)

Stade Vélodrome (62 940 spectateurs) Temps doux - Pelouse en mauvais état Arbitre : M.Brych (ALL) (5) Buts : Lewandowski (2eme) pour la Pologne – R.Sanches (33eme) pour le Portugal Tirs au but réussis : Lewandowski, Milik, Glik pour la Pologne – C.Ronaldo, R.Sanches, Moutinho, Nani et Quaresma pour le Portugal Tir au but manqué : Blaszczykowski pour la Pologne Avertissements : Jedrzejczyk (42eme), Glik (65eme) et Kaputska (88eme) pour la Pologne – A.Silva (70eme) et W.Carvalho (92eme) pour le Portugal Pologne Fabianski (cap) (5) – Piszczek (6), Glik (6), Pazdan (4), Jedrzejczyk (4) – Krychowiak (6), Maczynski (5) puis Jodlowiec (98eme), Blaszczykowski (4), Grosicki (6) puis Kaputska (81eme) - Milik (5), Lewandowski (cap) (6) N'ont pas participé : Szczesny (g), Boruc (g), Cionel, Linetty, Stepinski, Wawrzyniak, Peszko, Salamon, Zielinski, Starzynski Sélectionneur : A.Nawalka Portugal R.Patricio (7) – Cédric (4), Pepe (6), José Fonte (6), Eliseu (4) – W.Carvalho (4) puis Danilo (95eme) – R.Sanches (7), J.Mario (4) puis R.Quaresma (80eme), A.Silva (4) puis Moutinho (73eme) - Nani (4), C.Ronaldo (cap) (2) N'ont pas participé : Eduardo (g), A.Lopes (g), B.Alves, R.Carvalho, Eder, Vieirinha, Rafa Silva, R.Quaresma Sélectionneur : F.Santos
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant