Euro 2016 : Peinture verte et gazon slovaque

le
0
La pelouse du Stade Pierre Mauroy avant le match France-Suisse.
La pelouse du Stade Pierre Mauroy avant le match France-Suisse.

L'UEFA fait la pluie et le beau temps dans cet Euro 2016. Surtout la pluie ! En effet, la patronne du football européen a le monopole de l'organisation de la compétition, même quand il s'agit de jardinage ! Résultat : une bonne partie des pelouses réquisitionnées pour les matchs sont de vrais champs de patates, sûrement parfaitement appropriés pour accueillir une partie de foot entre collégiens, un peu moins pour une compétition professionnelle et internationale. Fatalement, la bonne tenue des rencontres en pâtit, au grand dam des sélectionneurs, à commencer par Didier Deschamps. les Bleus ont visiblement souffert de l'état du terrain lors des matchs contre l'Albanie et la Suisse, joués à Marseille et à Lille.

L'UEFA attaque, la SFG contre-attaque

La Société française des gazons, présidée par Jean-Marc Lecourt et impliquée de facto dans cette polémique sur l'état déplorable des pelouses de l'Euro, a publié un communiqué de presse en forme de soufflet à l'UEFA, pour répondre aux remontrances de cette dernière quant à la supposée responsabilité de la SFG. Morceaux choisis : "Aujourd'hui, les organisateurs de la compétition veulent se dédouaner en jetant le discrédit sur des professionnels hautement qualifiés que sont les référents pelouses français. Cette position est pour le moins scandaleuse, quand on sait que ceux-ci ont été systématiquement écartés de toute prise de décision et leurs conseils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant