Euro 2016 : les hôteliers n'ont pas la tête à la fête

le , mis à jour à 09:08
3
Euro 2016 : les hôteliers n'ont pas la tête à la fête
Euro 2016 : les hôteliers n'ont pas la tête à la fête

« En ce moment, les réservations hôtelières ne sont pas top, surtout à Paris. Ça va un peu mieux en province. Mais la machine peut repartir en quelques jours ». A l’image de Georges Panayotis, président du cabinet d’experts MKG Group, nombreux sont les professionnels du tourisme à rester très prudents sur l’impact que va avoir l’Euro de foot sur leur chiffre d’affaires, et à espérer un sursaut prochain.

 

Clairement, les signaux sont loin d’être tous au vert. Certains s’en émeuvent déjà, comme le Comité régional du tourisme (CRT) Paris-Ile-de-France, qui alertait il y a une semaine sur « les risques graves que fait peser la situation actuelle sur l’activité touristique ». Dans sa ligne de mire, « les événements sociaux et les scènes de guérilla en plein Paris relayés dans le monde entier », qui s’ajoutent à une période post-attentats déjà difficile.

 

Au premier trimestre 2016, le CRT enregistre une baisse de 56 % des visiteurs japonais, de 35 % des Russes, de 24 % des Italiens. Même son de cloche alarmiste du côté de l’Anat (Association nationale des acteurs du tourisme), qui parle de « dizaines de milliers d’annulations ces derniers jours ». « En mai, l’activité hôtelière baisse à Paris d’environ 15-16 %, en France, c’est moins 2 % depuis le début de l’année, évalue Georges Panayotis. Pour la période de l’Euro à Paris, les hôtels bénéficient lors d’un événement de ce type d’un taux de remplissage de l’ordre de 100 %. Pour l’instant, c’est plutôt, au mieux, 75 ou 80 %. »

 

La location entre particuliers cartonne

 

« Ce qui ne nous aide vraiment pas, c’est l’état d’urgence qui est maintenu en France, regrette de son côté François Delahaye, directeur général du Plaza Athénée, le cinq-étoiles parisien. Beaucoup de touristes étrangers annulent leur déplacement ou ne viennent pas car en cas de problèmes durant leur séjour, il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1765517 il y a 6 mois

    franchement, on voit mieux à la télé que de faire des frais supplémentaires sans compter ! et puis je hais le foot !

  • j.barbe6 il y a 6 mois

    Les meilleurs clients partent.

  • denisma5 il y a 6 mois

    après avoir augnenté le prix de leur chambre de plus de 100% pour l euro faut pas séttonner et il pleurent comme dab vont pas tarder a demander des aides