Euro 2016 : les Belges croient toujours en leur équipe

le
0
Les Diables rouges ont encore la confiance de leurs supporteurs malgré leur défaite lors du premier match face à l'Italie.
Les Diables rouges ont encore la confiance de leurs supporteurs malgré leur défaite lors du premier match face à l'Italie.

« Ils iront en huitième de finale. » Pour Cécile, supportrice des Diables rouges, c'est une certitude. La Belgique vient de subir ce lundi, à Lyon, une défaite sans concession contre l'Italie, deux à zéro. Mais qu'à cela ne tienne. « Ça ne fait que deux ans qu'il y a vraiment une équipe en Belgique qui peut faire la différence », assure la Bruxelloise.

« On n'avait pas vu ça depuis 1986 et le match avec Mexico. » Cette année-là, l'équipe belge avait été demi-finaliste de la Coupe du monde, avant d'être battue par l'Argentine de Maradona, à Mexico. Trop jeunes, trop de pression. « C'est décevant. Mais, pour commencer, l'Italie, ce n'est pas facile », renchérit Maud, dont le maquillage noir-jaune-rouge le long du visage tend doucement à s'effacer.

Contrôles d'alcoolémie

Il faut dire que ce lundi soir l'ambiance est à la fête. Dès 20 heures, le port du chapeau à corne, de la fourche comme de la perruque incandescente est de rigueur dans les rues de la capitale bruxelloise, tout comme les contrôles d'alcoolémie, renforcés pour l'occasion. En face de l'écran géant, installé à la Tricoterie, dans une salle de concert non loin du centre de Bruxelles, on scande : « Tous ensemble, oui ! » entrecoupé des noms des joueurs, comme celui du Général, le défenseur arrière droit, Laurent Ciman.

Dans les médias belges, on veut aussi y croire. On évoque 1946, l'accord conclu avec...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant