Euro 2016 : le Pays de Galles, entre requiem et rédemption

le
0
Le Pays de Galles rend hommage à son sélectionneur, Gary Speed, retrouvé pendu chez lui.
Le Pays de Galles rend hommage à son sélectionneur, Gary Speed, retrouvé pendu chez lui.

Propulsé sélectionneur du Pays de Galles après le suicide de son ami d'enfance Gary Speed, Chris Coleman a failli tout lâcher fin 2012, avant de se lancer un défi fou : qualifier son équipe pour l'Euro 2016, en mémoire de Speed. Samedi à Bordeaux sur les coups de 18 heures, au moment où résonnera le "Land of Fathers" gallois, l'émotion devrait atteindre son paroxysme pour Chris Coleman. Certes, les Gallois disputeront leur premier match dans un tournoi international depuis 58 ans, et le tout premier dans un Championnat d'Europe contre la Slovaquie. Mais le sélectionneur de 45 ans aura en tête autre chose.

L'hommage de Coleman à Speed

"Il est toujours dans mes pensées, pas seulement pendant l'Euro. Et je suis sûr qu'il est avec nous, qu'il est fier et qu'il se réjouit", confie Coleman dans un entretien au SID, l'agence de presse sportive allemande, filiale de l'AFP. "C'est dommage qu'il ne soit pas parmi nous, car il l'aurait mérité. Et je reste persuadé qu'il aurait réussi à qualifier l'équipe", poursuit le technicien gallois. "Il", c'est bien évidemment Gary Speed, sélectionné à 85 reprises comme joueur avec les Dragons, et à la tête de la sélection à partir de 2010.

Le 27 novembre 2011, Speed se suicide à son domicile, laissant le football gallois dans le deuil et orphelin. La Fédération propose alors à Coleman, proche de Speed, de poursuivre son travail. Un rôle que le natif de Swansea accepte...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant