Euro 2016 : le jour où les hooligans anglais embrasaient Marseille

le , mis à jour le
0
Les forces de l'ordre ont eu beaucoup de mal à empêcher les violentes bagarres lors d'Angleterre-Tunisie à Marseille au cours de la Coupe du monde 1998.
Les forces de l'ordre ont eu beaucoup de mal à empêcher les violentes bagarres lors d'Angleterre-Tunisie à Marseille au cours de la Coupe du monde 1998.

Le 12 juin 1998, Marseille est en fête. Au stade Vélodrome, la France vient de commencer son parcours victorieux pour la Coupe du monde, en disposant largement de l'Afrique du Sud (3-0) dans la liesse générale. La victoire est fêtée jusqu'à tard dans la nuit dans la cité phocéenne. Trois jours plus tard, changement d'ambiance. Le Vélodrome accueille la rencontre Angleterre-Tunisie et les Marseillais découvrent les hooligans anglais.

Des saluts nazis et le drapeau tunisien brûlé

Entre 350 et 400 d'entre eux ont fait le déplacement dans le centre-ville. La veille, plusieurs bagarres avaient déjà éclaté. Le jour du match, la tension monte d'un cran. Certains hooligans s'illustrent par des saluts nazis ou des propos racistes, un drapeau tunisien est même brûlé. De quoi attiser la colère des supporteurs tunisiens qui ne tardent pas à en découdre, bientôt aidés par des centaines de Marseillais venus leur prêter main-forte.

Les forces de l'ordre tentent alors tant bien que mal de contenir les deux groupes et de les disperser, notamment en faisant usage de grenades lacrymogènes. Deux personnes ont été blessées pendant les affrontements, l'un au cou, l'autre à l'?il. Dans la soirée, alors que le match est à peine terminé au Vélodrome (victoire de l'Angleterre 2-0), les violences redoublent dans le centre-ville. Une soixantaine de vitrines sont détruites et des voitures sont renversées. Au cours de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant