Euro 2016 : le jour où l'Italie a gagné sur tirage au sort

le
0
À la fin du match, l'arbitre a invité les deux capitaines à se rendre dans les vestiaires. Quelques minutes plus tard, l'Italien regagne le terrain les bras levés : l'Italie l'avait emporté à « pile ou face » !  
À la fin du match, l'arbitre a invité les deux capitaines à se rendre dans les vestiaires. Quelques minutes plus tard, l'Italien regagne le terrain les bras levés : l'Italie l'avait emporté à « pile ou face » !  

Mercredi 5 juin 1968. Le stade San Paolo de Naples est chaud bouillant : 68 582 fans se sont massés dans les travées pour soutenir l'Italie face à l'URSS pour une place en finale de la Coupe d'Europe. Pourtant, les hommes de Ferruccio Valcareggi n'y arrivent pas. Alors que les conditions météorologiques sont exécrables, la Squadra Azzurra bute sur la défense de fer des Soviétiques.

L'un des attaquants italiens, Angelo Domenghini, voit même l'une de ses frappes repoussées par les montants adverses. Les fers de lance de l'attaque, Pierino Prati et Sandro Mazzola, n'ont pas plus de réussite. L'Italie se met à douter d'autant que la sélection perd successivement Gianni Rivera ? leur maître à jouer ? après un choc avec Valentin Afonin, puis Giancarlo Bercellino, blessé. À l'époque, les équipes n'avaient le droit qu'à un changement. Les Italiens ont donc dû résister en prolongation à dix contre onze !

Les deux capitaines et l'arbitre au vestiaire

S'ils n'ont pas trouvé le chemin des filets, les Italiens n'ont pas encaissé de but non plus jusqu'au coup de sifflet final, après 120 minutes de jeu. À l'époque, les tirs au but et leur dramaturgie n'étaient pas encore au programme. Résultat : le match doit se jouer à pile ou face. L'arbitre de la rencontre, l'Allemand Kurt Tschenscher, invite les deux capitaines, Giacinto Facchetti et Albert Chesternev, à se rendre dans les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant