Euro 2016 : le coup de colère des agents de sécurité

le
0
L'Euro 2016 accueillera des dizaines de milliers de spectateurs durant un mois.
L'Euro 2016 accueillera des dizaines de milliers de spectateurs durant un mois.

« Ils veulent des James Bond payés au smic ! » À moins d'une semaine de l'Euro, le ton est donné. Lâchée par Farid, un agent de sécurité de 32 ans, dans les colonnes des Inrocks, cette phrase semble résumer l'état d'esprit qui règne chez les vigiles en charge de la sécurité de cette compétition sportive. Plus de six mois après les attentats du mois de novembre, la pression est à son comble, mais les moyens mis à la disposition des agents se sécurité ne suivent pas, déplorent ces derniers.

Pourtant, les autorités sont sur le qui-vive et n'ont pas lésiné sur le nombre de vigiles qui travailleront aux côtés des 77 000 policiers et gendarmes tout le mois de la compétition. Au total, près de 10 % des effectifs de la profession ? soit 13 000 personnes ? seront mobilisés lors de l'événement attendu par des dizaines de milliers de spectateurs. Il y a deux semaines, le ministre des Sports Patrick Kanner avait même promis qu'il y aurait un agent de sécurité pour 100 personnes dans les fan-zones de l'Euro lors des moments à risque. La facture pour la sécurité dans les fan-zones s'élèvera finalement à 24 millions d'euros, soit le double du montant prévu initialement.

Un salaire à 1 439 euros brut

Mais si l'accent est mis sur le nombre de vigiles, le portefeuille de leurs missions a également été élargi. « Évidemment, après un attentat, on ne peut pas dire non », souffle Alexandre, 37...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant