Euro 2016 : la contre-offensive de Booking

le , mis à jour le
0
Les hôtels sont inquiets face à la montée en puissance d'Airbnb.
Les hôtels sont inquiets face à la montée en puissance d'Airbnb.

À l'approche de l'Euro 2016, les supporters de football sont sur le pont... et ils ne sont pas les seuls. À moins d'un mois de la compétition sportive qui doit se dérouler en France, Booking espère bien avoir sa part du gâteau. Seule ombre au tableau ? Airbnb. En plein développement, la plateforme voit le nombre de ses annonces exploser. L'offre de logements a d'ailleurs été multipliée par 3,5 en moyenne pendant la compétition.

La menace est prise très au sérieux par Booking et les hôteliers parisiens qui n'ont pas hésité à se rapprocher pour contre-attaquer. Les représentants du GNI-Synhorcat l'ont d'ailleurs annoncé ce matin. "Nous sommes ici car nous avons décidé de jouer la carte du partenariat avec Booking.com, dans un contexte où nous avons plusieurs points de désaccord avec eux, mais aussi un rapport de force qui ne nous est pas favorable et nous oblige à être réalistes", a déclaré l'un d'entre eux, cité par Challenges.

De nouveaux services

Si les points de discorde ne manquent pas entre ces professionnels et le site, l'heure du ralliement a bel et bien sonné. Pour preuve, Booking vient de présenter ses nouveaux services afin de rassurer les hôteliers français. Lors de sa conférence de presse annuelle, il a annoncé la création d'une charte de bonnes pratiques, garantissant entre autres aux hôteliers la maîtrise de leurs prix. Le site de réservations ne s'arrête pas là et a signé un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant