Euro 2016 - Italie : L'attaque en question

le
0

Pour la première fois depuis longtemps, l’Italie ne pourra pas s’appuyer sur des attaquants expérimentés lors de cet Euro. Au-delà de ne pas être des éléments chevronnés, les quatre joueurs retenus par Conte semblent en plus manquer d’efficacité. Inquiétant.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/uxspvx '] Les forfaits de Marco Verratti et, dans une moindre mesure, de Claudio Marchisio, ne sont pas les deux seules raisons qui ont généré un vent de panique au sein des supporters italiens avant cet Euro 2016. L’attaque de la Squadra Azzurra fait elle aussi beaucoup trembler ses fans, très sceptiques, au même titre que la presse, sur les capacités des six joueurs retenus à faire un malheur en France. Ces dernières années, et ce depuis un long moment, l’Italie avait toujours pu se reposer sur un buteur « fuoriclasse ». Filippo Inzaghi, Christian Vieri, Luca Toni et Vincenzo Montella ont notamment endossé tour à tour ce rôle de justicier capable de forcer la décision à tout moment, même au plus fort de la domination adverse. Contesté, Mario Balotelli savait lui aussi dans un grand jour rendre très simple une situation a priori complexe. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Six hommes, pour seulement quatorze buts

Et qu’il s’agisse d’Eder, Immobile, El Shaarawy, Insigne, Zaza ou Pellé, aucun ne peut se vanter de posséder les talents de tueur devant le but de ses aînés. L’avantage, c’est qu’Antonio Conte, à défaut de pouvoir s’appuyer sur des éléments d’expérience ou sur de véritables artificiers, a l’embarras du choix. Face à la Belgique, premier match de la Nazionale dans le tournoi, le sélectionneur italien devrait faire confiance à un tandem composé du petit Eder et de l’immense Pellè. Mais les deux buts en dix sélections du joueur de l’Inter ne parlent pas vraiment en sa faveur, pas plus que les cinq maigres réalisations du géant de Southampton en treize apparitions sous le maillot de la Squadra ne semblent de nature à rassurer les supporters italiens. Aux deux hommes de donner tort à tous ceux qui les voient déjà se crasher lors de cet Euro. Au pire, Conte pourra toujours faire appel en cours de match à Immobile, Zaza, Insigne ou El Shaarawy, vu que ce ne sont pas les solutions de rechange qui manquent. Mais à eux quatre, ils ne totalisent pas plus de sept buts en sélection. Sur le papier, cela paraît quand même léger. Au moins, la concurrence sera très forte.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant