Euro 2016 : il reste 24 heures pour débloquer la France

le , mis à jour à 11:58
11
Euro 2016 : il reste 24 heures pour débloquer la France
Euro 2016 : il reste 24 heures pour débloquer la France

Le président de la République a beau siffler la fin de la grève, reprenant la célèbre formule du communiste Maurice Thorez, personne ne l'écoute. A 24 heures du coup d'envoi de l'Euro de football, la bombe sociale est loin d'être désamorcée. Des éboueurs aux cheminots, des opérateurs des centrales nucléaires aux ouvriers des raffineries, sans oublier les pilotes d'Air France, spécialistes du genre, aucun de ces contestataires ne désarme.

 

Sauf miracle, l'argument massue du tandem Hollande-Valls — surtout ne pas perturber le bon déroulement du tournoi — a fait flop. Tout comme sa stratégie consistant à distribuer des « cadeaux » aux uns et aux autres, des profs à la SNCF, n'a nullement éteint l'incendie. Dire qu'il y a dix jours encore le Premier ministre, interrogé par les lecteurs du « Parisien », pronostiquait : « Je ne pense pas que le mouvement social va s'amplifier » !...

 

Bercy comptait sur l'Euro pour doper l'économie

 

Alors, à qui la faute si la France est bloquée ? Si on était sur un terrain de foot, l'arbitre pourrait adresser un carton jaune à chaque camp. Au gouvernement, et particulièrement à Manuel Valls qui s'arcboute sur la réforme du droit du travail. Comme un totem du quinquennat... ou un enjeu quasi-personnel. Façon de dire que s'il y a un réformateur à gauche dans ce pays, c'est bien lui. Carton jaune aussi à la CGT, et notamment à Philippe Martinez. Au-delà du rejet des dispositions de la loi El Khomri — à commencer par la primauté donnée à la négociation d'entreprise par rapport aux accords de branche —, le leadeur cégétiste a fait du conflit un combat personnel. Objectif : redonner du lustre à la centrale, abîmée par les affaires de son prédécesseur Lepaon, déstabilisée par les surenchères de la base, et battue en brèche par la percée des réformistes de la CFDT. Valls a beau jurer qu'il n'a « rien de personnel » contre Martinez, ce dernier peut bien ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 6 mois

    24 heures pour démissionner, M. Hollande

  • M1822368 il y a 6 mois

    24 heures, ça c'est une mission pour Jack Bauer !

  • seba.les il y a 6 mois

    Ba voyons, la CGT responsable des maux de la France maintenant, on aura tout entendu ici lol.

  • dotcom1 il y a 6 mois

    L'Euro ne dure qu'un mois, ca fait 30 ans que la CGT empêche le chômage de baisser et elle sera encore là pour nous pourrir la vie si on se couche encore une fois.

  • C.dup.62 il y a 6 mois

    Et oui un grand merci à la CGT pour empêcher ce gouvernement de droite à porter cette lois que les immondices soient....

  • M940878 il y a 6 mois

    un jour pour dissoudre ces syndicats de parasites

  • frk987 il y a 6 mois

    ma vie avec un e ça fait moins prolo !!!!

  • frk987 il y a 6 mois

    C'est bien la première fois de ma vis où je souhaite un blocage complet du pays pour cette niaiserie footballistique.

  • M3417926 il y a 6 mois

    Moi j'ai envoyé 200 euros à la CGT

  • neutro il y a 6 mois

    Pour l'Euro 2016 c'est déjà perdu, quels étrangers vont venir se fourvoyer dans une telle France....et tant pis pour l'économie! (déjà plombée par les cadeaux nombreux et inutiles). Par contre, ce qui m'inquiète encore plus, c'est pour la suite, car si le gouvernement de la rue continue, la France deviendra définitivement ingérable et irréformable et son destin sera scellé sauf si des Tatcher ou des Reagan se découvrent...