Euro 2016-Hollande met en garde les syndicats contre des blocages

le
0
    PARIS, 2 juin (Reuters) - François Hollande a mis en garde 
jeudi les opposants à la réforme du Code du travail contre des 
blocages durant l'Euro de football, qui débute le 10 juin, 
jugeant "inadmissible" de recourir à la violence ou de porter 
atteinte aux libertés. 
    "Le débat peut être vif, il ne doit jamais être brutal et 
violent", a déclaré le chef de l'Etat devant le 99e Congrès des 
maires, à Paris. "Les libertés sont une conquête et tous ceux 
qui les atteignent, ces libertés, ne peuvent recevoir quelque 
soutien que ce soit".  
    "C'est inadmissible dans un Etat de droit", a-t-il lancé, 
alors que des mouvements de grève perturbent la circulation des 
transports et que des heurts sont de nouveau survenus en marge 
de manifestations. 
    François Hollande a insisté sur l'importance de réussir 
l'Euro, qui se déroulera sur 24 sites et attirera quelque sept 
millions de personnes en France du 10 juin au 10 juillet.     
    "Nous devons montrer une organisation exemplaire pour 
soutenir la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024", 
a-t-il souligné. "Nous devons réussir. C'est la responsabilité 
de tous". 
    Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a 
déclaré mercredi dans l'émission "Questions d'info", sur LCP, 
qu'il n'était pas question pour la centrale de bloquer l'Euro. 
    "L'Euro, il doit se tenir. (...) Si le gouvernement demain 
dit 'On discute', il n'y a plus de grève. Que chacun prenne ses 
responsabilités", a-t-il dit. 
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant