Euro 2016 - Groupe F : Ronaldo met le Portugal en danger

le
0

Très attendu après son match raté face à l’Islande, Ronaldo a manqué contre l’Autriche (0-0) en fin de match un penalty qui aurait pu permettre au Portugal de revenir sur la Hongrie en tête du groupe. Au lieu de cela, voilà CR7 et les siens dans la quasi-obligation de gagner leur dernier match.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/uxf0l0']

Le debrief

A force, le ciel va finir par tomber sur la tête des Portugais. Accroché de nouveau dans cet Euro, samedi soir au Parc des Princes par l’Autriche, le Portugal se retrouve maintenant dans la quasi-obligation de battre la Hongrie pour pouvoir poursuivre sa route dans le tournoi. Comme au premier match contre l’Islande (1-1), Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers ont pourtant maîtrisé le match du début à la fin face à des Autrichiens encore indignes du statut d’outsider que beaucoup leur accordent. Pire : la Seleçao, poussée par un stade presque intégralement aqcuis à sa cause, a de nouveau raté une pluie d’occasions qui auraient dû lui permettre de débloquer la situation à un moment ou à un autre. Face à des adversaires acculés sur leur but, Ronaldo, le premier, a eu maintes fois l’opportunité de montrer la voie aux siens et de les sortir de la périlleuse situation dans laquelle les joueurs de Fernando Santos se trouvent aujourd’hui après ces deux matchs nuls. Mais à sa maladresse du moment, à son incapacité chronique actuelle à cadrer un coup-franc ou à ses problèmes de positionnement (il a encore été privé d’un but pour un hors-jeu d’un mètre), l’ancien Ballon d’Or, comme Nani avant lui, a vu s’ajouter la malchance. Ce penalty qu’il a lui-même obtenu en toute fin de match et qui aurait permis au Portugal de se retrouver à égalité de points avec les Hongrois en tête du groupe F, Ronaldo – quatre penalties ratés sur les cinq derniers qu’il a frappés hors tirs au but - l’a envoyé sur le poteau, plongeant tout un peuple dans la détresse. La partie n’est pas terminée pour autant pour « CR7 », qui aura la possibilité contre la Hongrie de se racheter de son inquiétant manque d’efficacité sur les deux premiers matchs du Portugal. Mais s’il se rate encore, l’aventure des Portugais risque de s’interrompre dès le premier tour.

Le film du match

3eme minute Sur un centre de Sabitzer côté droit, Harnik est tout près d’ouvrir le score d’entrée. L’attaquant de Stuttgart prend le dessus sur Pepe mais ne cadre pas sa tête. Quelle occasion ! 5eme minute Après un gros travail de Quaresma sur l’aile droite, Moutinho centre en direction de Nani. Le ballon est contré mais l’ancien joueur de Manchester United peut tout de même le reprendre de la tête. Au-dessus. 12eme minute Bel effort dans la surface de Nani, qui s’arrache face à Prödl pour conserver le ballon et vient défier Almer, qui a le dernier mot. L’action se poursuit et le gardien autrichien se couche ensuite superbement sur une frappe lointaine de Vieirinha. 21eme minute Après un une-deux avec Nani côté gauche, Guerreiro centre en retrait vers Ronaldo, qui arrive lancé mais envoie sa reprise à quelques centimètres du poteau droit. 29eme minute Nani reprend au premier poteau un excellent centre d’André Gomes côté gauche. Le ballon s’écrase sur le poteau droit et revient dans les pieds de Moutinho, dont la frappe à l’entrée de la surface termine au-dessus. 37eme minute Après un premier essai contré, Quaresma s’arrache dans les airs pour remiser le ballon de la tête sur Ronaldo, dont la reprise instantanée termine dans les bras d’Almer. 40eme minute Coup-franc côté droit pour l’Autriche, à la limite de la surface de réparation. Alaba le frappe directement. La frappe en force de l’Autrichien ne prenait pas le chemin du but mais elle surprend Rui Patricio et il faut un dégagement in extremis de la tête de Vieirinha pour qu’Harnik ne puisse pas reprendre le ballon. 46eme minute Sur le coup d’envoi, Ilsanker s’avance en direction du but portugais et tente sa chance de près de trente mètres. Rui Patricio se détend bien et détourne le ballon en corner. 55eme minute Sur une frappe terrible des vingt mètres, Ronaldo oblige Almer à une somptueuse parade. Sur le corner, « CR7 » reprend le ballon d’une tête à bout portant, que le gardien autrichien repousse encore superbement. 79eme minute Penalty raté par Ronaldo ! Le Portugal obtient un penalty après que Hinterreger a ceinturé « CR7 » dans la surface. Le Madrilène s’en charge mais envoie sa tentative sur le poteau droit d’Almer. W.Carvalho a suivi mais envoie sa reprise au-dessus.

Les joueurs à la loupe

Portugal Une fois de plus, le grand malheureux (et perdant) de cette soirée se nomme CRISTIANO RONALDO. Comme contre l’Islande, « CR7 » a eu de nombreuses occasions pour marquer, mais il n’y est jamais parvenu, la faute essentiellement au gardien adverse, qui l’a écoeuré en début de seconde mi-temps, mais aussi à la malchance (certains parleront de maladresse) avec ce penalty sur le poteau en fin de match, quelques minutes avant de trouver le chemin des filets de la tête, mais en position de hors-jeu. Une soirée noire pour le Madrilène qui coûte cher une fois de plus à la Selecçao, d’autant que NANI n’a pas été à la fête non plus, avec notamment cette tête sur le poteau. Gros match en revanche de William CARVALHO, à l’origine de pratiquement tous les coups offensifs des Portugais et très facile à chaque fois qu’il a eu le ballon. Beaucoup d’aisance également chez MOUTINHO, peu en vue après la pause néanmoins. Sur la lancée de sa première sortie face à l’Islande, déjà excellente, GUERREIRO a encore rendu une copie très propre dans son couloir gauche. Il a en plus délivré un excellent centre pour Ronaldo et a fourni un gros travail défensif. VIEIRINHA, passé au travers contre les Islandais, s’est bien racheté. Il a sauvé son équipe en première mi-temps et aurait même pu marquer sur une très belle frappe. QUARESMA a beaucoup percuté à droite, mais sans parvenir réellement à faire la différence. Pas beaucoup plus d’efficacité samedi pour un ANDRE GOMES quelque peu éteint par rapport au premier match des Portugais. Dans l’axe, Ricardo CARVALHO a fait preuve de beaucoup de sobriété. PEPE s’est lui vite repris après une entame de match très limite. A l’exception d’un beau plongeon sur une frappe lointaine dès la reprise, RUI PATRICIO n’a jamais eu à intervenir. Mais il a connu une énorme frayeur d’entrée. Autriche L’Autriche peut remercier son gardien ALMER, héröique dans ce match. A retenir notamment sa double intervention magnifique en première mi-temps et ses deux parades de suite devant Ronaldo en deuxième. Le goal de l’Austria Vienne, également très chanceux (deux poteaux), a fait d’autant de bien à son équipe sur ses interventions que PRÖDL et HINTERREGER ont eu beaucoup de mal à prendre le dessus sur les attaquants portugais. Le second a en plus commis une faute grossière sur Ronaldo, qui a offert un penalty au Portugal. Beaucoup de difficultés également sur les côtés pour FUCHS et, surtout, KLEIN, mis à rude épreuve sur chaque débordement adverse. Devant la défense, ILSANKER et BAUMGARTLINGER n’ont pas brillé techniquement, mais ils n’ont jamais rien lâché. Un peu perdu dans ce rôle de meneur de jeu, ALABA n’a pas eu son apport habituel. Il a d’ailleurs été rapidement remplacé. Vu la qualité de leur prestation, HARNIK, en dépit d’une énorme occasion dès le début de la partie, et ARNAUTOVIC, encore très décevant, auraient pu eux aussi rejoindre les vestiaires prématurément sans qu’il y ait à crier au scandale. Quant à SABITZER, on ne l’a pratiquement pas vu. Il faut dire qu'il a beaucoup dézoné.

Monsieur l’arbitre au rapport

Excellent arbitrage de M.Rizzoli et de ses assistants, qui n’ont commis aucune erreur.

Ça s’est passé en coulisses…

- Cristiano Ronaldo a eu la surprise de recevoir la visite inattendue, vendredi après-midi à Marcoussis, de sa maman, Dolores Aveiro, et de son fils, Cristiano Junior. Juste avant le début de l’entraînement, « CR7 » a été invité par un membre du staff à se rendre dans une des salles du centre national du rugby français, où l’attendait sa mère et son fils, de passage au QG de la Selecçao pour que la star portugaise puisse voir Cristiano Junior le jour de son sixième anniversaire. Une surprise qui a beaucoup ému le champion, qui a écrasé sa petite larme en retrouvant ses proches. - Avec 128 sélections en équipe A du Portugal, Cristiano Ronaldo est devenu samedi soir contre l’Autriche le joueur le plus capé de l’histoire du football portugais devant Luis Figo, 127 sélections. « CR7 » avait égalé le record de Figo, mardi dernier à Saint-Etienne contre l’Islande (1-1) lors de l’entrée en lice des Portugais dans cet Euro 2016. - En vexant les Islandais dans ses propos d’après-match, quelques minutes seulement après avoir snobé le capitaine adverse, qui lui réclamait son maillot, Ronaldo avait créé un début de polémique. Vendredi, en conférence de presse, Fernando Santos avait mis fin à l’histoire en regrettant que la presse ne se soit pas attardée plutôt sur les provocations des Islandais avant et pendant le match à l’encontre de Ronaldo, justement, mais aussi de Pepe. « Quand j’entends parler de fair-play, ça me fait rire, a rétorqué le sélectionneur portugais. Mes joueurs sont des êtres humains. Quand on les provoque, ils réagissent. »

La feuille de match

Euro 2016 (Gpe F) / PORTUGAL – AUTRICHE : 0-0

Parc des Princes (46 000 spectateurs environ) Temps frais - Pelouse en parfait état Arbitre : M.Rizzoli (ITA) (6) Avertissements : Quaresma (30eme) et Pepe (39eme) pour le Portugal – Harnik (47eme), Fuchs (60eme) et Hinterreger (78eme) pour l’Autriche Portugal Rui Patricio (6) – Vieirinha (6), Pepe (5), R.Carvalho (6), Guerreiro (7) – Moutinho (5), W.Carvalho (7), A.Gomes (4) puis Eder (83eme), Quaresma (4) puis Joao Mario (70eme) – C.Ronaldo (cap) (3), Nani (5) puis Rafa Silva (88eme) N'ont pas participé : Eduardo (g), A.Lopes (g), Bruno Alves, Fonte, Joao Mario, Danilo, R.Sanches, Eliseu, Cédric, A.Silva Sélectionneurs : F.Santos Autriche Almer (8) – Klein (3), Prödl (4), Hinterreger (3), Fuchs (4) – Ilsanker (4) puis Wimmer (86eme), Baumgartlinger (4) - Alaba (3) puis Schöpf (64eme), Harnik (4), Arnautovic (3) – Sabitzer (3) puis Hinterseer (84eme) N'ont pas participé : Lindner (g), Özcan (g), Garics, Okotie, Suttner, Wimmer, Janko, Jantscher Sélectionneur : M.Koller
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant