Euro 2016 - Groupe F : La Hongrie fait un pas vers les huitièmes

le
0

En arrachant le match nul face à une équipe d’Islande passée tout près d’un nouvel exploit, la Hongrie, avec quatre points en deux matchs, a fait un grand pas vers les huitièmes de finale. Les Islandais sont bien partis eux aussi.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/uxf0l3']

Le debrief

La Hongrie en huitièmes de finale de l’Euro, c’est pratiquement fait. Vainqueurs surprise de l’Autriche au premier match, les Hongrois ont fait un pas de plus vers la qualification en arrachant le match nul, samedi contre l’Islande à Marseille (1-1). Mais que ce point a mis longtemps à venir pour les joueurs de Bernd Stock, qui ont concédé un penalty sur l’une des seules occasions des Islandais sur la pelouse du Vélodrome. Menée juste avant la pause, la Hongrie a appuyé sur l’accélérateur au retour des vestiaires. La rencontre, déjà nettement dominée par les Magyars en première mi-temps, s’est alors transformée en un attaque-défense entre des Hongrois de plus en plus pressants au fil des minutes, mais sans se créer de véritable occasion, et des Islandais reculant énormément et finissant même la partie avec un schéma à quatre défenseurs et six milieux de terrains concentrés uniquement eux aussi sur l’aspect défensif. Dans ces conditions, difficile pour le leader du groupe F de valider sa possession permanente mais stérile du ballon. Finalement, c’est un coup de pouce d’un défenseur islandais (Saevarsson) qui a permis à Gabor Kiraly et ses partenaires de faire sauter le solide verrou adverse. On jouait alors les toutes dernières minutes. Mais ce nul, certes venu sur le tard, suffit au bonheur des Hongrois, pratiquement certains de se qualifier. Pour l’Islande, ça sent bon également.

Le film du match

10eme minute Longue touche de Gunnarsson côté droit. Au second poteau, Bödvarsson saute plus haut que son défenseur et reprend le ballon de la tête, mais ça passe au-dessus. 30eme minute Ballon dans la surface de réparation en direction de Gudmundsson. A la lutte avec Kadar, l’Islandais remporte son duel mais perd ensuite son face à face avec Kiraly, qui repousse la frappe de l’intérieur du pied de son adversaire. 34eme minute Servi sur le côté droit, Kleinheiser efface son vis-à-vis sur un crochet et enroule une très belle frappe qui passe toutefois un mètre à droite du but gardé par Halldorsson. 40eme minute (1-0) L’Islande ouvre le score ! Gêné par ses coéquipiers, Kiraly se troue sur un corner venu de la droite. Malgré une deuxième tentative pour se saisir du ballon, il ne parvient pas à le capter. Gunnarsson le touche, mais est déséquilibré par Kadar. Penalty logique, que Sigurdsson transforme en prenant Kiraly à contre-pied. 59eme minute Bien décalé sur l’aile gauche par Bödvarsson, Sigurdsson adresse un excellent centre devant le but pour Sigthorsson. Le Nantais envoie sa tête à-côté. 66eme minute Coup-franc pour la Hongrie, dans l’axe à environ trente mètres. Dzsudzsak le frappe en force, le gardien capte difficilement le ballon en deux temps. 75eme minute Halldorsson se saisit sans aucun problème d’un nouveau coup-franc lointain frappé par Dzsudzsak. 88eme minute (1-1) La Hongrie égalise dans les ultimes minutes. Les Hongrois continuent de se ruer à l’attaque, Nikolic hérite du ballon sur l’aile gauche et centre devant le but, où Saevarsson tacle le ballon dans ses propres filets. 94eme minute Coup-franc extrêmement bien placé pour l’Islande dans les dernières secondes de jeu. La frappe écrasée de Sigurdsson est repoussée par le mur, mais le ballon revient sur Gudjohnsen, dont la frappe déviée passe tout près du but.

Les joueurs à la loupe

Islande Si l’équipe islandaise a beaucoup subi, son gardien, HALLDORSSON n’a pas eu beaucoup de travail, paradoxalement. Il le doit notamment à la vigilance permanente devant lui d’ARNASON et SIGURDSSON, auteur d’un tacle salvateur en première mi-temps. SKULASON et SAEVARSSON ont eux aussi été parfois mis à rude épreuve. Le premier a tenu en ne donnant même pas le sentiment de trembler sur les situations chaudes. Le second a craqué dans les derniers instants, en marquant contre son camp. Très précieux au milieu, le capitaine GUNNARSSON a en plus obtenu le penalty qui a permis à son équipe de l’emporter. SIGURDSSON a surtout beaucoup défendu, mais quand il a eu le ballon, il a toujours amené quelque chose d’intéressant. En plus, c’est lui qui a marqué le penalty. Héros du match précédent, BJARNASON a eu plus de mal à exister samedi. Très discret devant, SIGTHORSSON a eu une énorme occasion de plier le match, mais il n’a pas cadré sa tête. En début de match, GUDMUNDSSON avait de son côté perdu un face à face avec Kiraly. A 37 ans, GUDJOHNSEN, apparu dans les derniers instants sur la pelouse du Vélodrome, a été à deux doigts de marquer dans les arrêts de jeu. Hongrie KIRALY n’a pratiquement rien eu à faire, mais il a payé au prix fort sa sortie manquée de la première mi-temps. Sur cette action, KADAR a tenté de compenser la bourde de son gardien, mais cela s’est transformé en penalty contre la Hongrie. L’une des seules fois de la partie où il y avait eu le feu dans la surface hongroise, où GUZMICS et JUHASZ ont pris régulièrement le dessus. LANG, tranchant dans son couloir droit, a tout de suite donné le ton de son match. NAGY est annoncé comme l’un des grands espoirs de son pays, et on comprend mieux pourquoi étant donné sa nouvelle prestation plus que convaincante face aux Islandais. Comme contre l’Autriche, KLEINHEISER et DZSUDZSAK, chacun dans un registre différent, ont tout tenté pour prendre la défense adverse à défaut. Le second a beaucoup tenté sa chance, mais sans réussite. Buteur au premier match, STIEBER n’a pratiquement jamais été dangereux cette fois. SZALAI avait lui aussi marqué face à l’Autriche, mais il a dû se contenter de cinq grosses minutes en fin de match samedi. Son remplaçant en pointe, PRISKIN ne s’est pourtant créé aucune occasion. Lui aussi entré en fin de match, NIKOLIC a poussé Saevarsson à l’erreur dans les dernières minutes.

Monsieur l’arbitre au rapport

Difficile de reprocher quoi que ce soit à M.Karasev. L’arbitre russe a pris les bonnes décisions, à commencer par ce penalty sifflé pour une faute évidente de Kadar.

Ça s’est passé en coulisses…

- Venus en masse à Marseille, les supporters hongrois ont organisé dans les rues de la ville quelques heures avant le match un clapping aussi somptueux qu’impressionnant (des dizaines de milliers de personnes y ont pris part) qui a fait le tour des réseaux sociaux en marge de la rencontre. Un exercice que les Hongrois apprécient beaucoup visiblement puisqu’ils ont remis ça une fois à l’intérieur du stade, au même titre que leurs homologues islandais, plutôt très bons eux aussi dans l’exercice. - Tous les supporters hongrois n’ont malheureusement pas été exemplaires. Ceux placés dans la tribune Ganay ont en effet tenté de franchir les grillages séparant les tribunes du Vélodrome pour rejoindre leurs compatriotes parqués dans le virage sud, ce qui a provoqué des échauffourées et obligé les stadiers et les CRS à intervenir. « Il n’y a pas eu de violence », a indiqué une porte-parole de la préfecture de police à Marseille à l’agence Reuters. - Ce Islande-Hongrie n’ayant pas fait vraiment recette, supporters des deux pays exceptés, les prix des billets avaient été bradés à 24 heures du coup d’envoi du match. On pouvait ainsi se procurer des places en catégorie 1 pour seulement 25 euros.

La feuille de match

Euro 2016 (Gpe F) / ISLANDE - HONGRIE : 1-1

Stade Vélodrome (60 842 spectateurs) Temps chaud - Pelouse très abîmée par endroits Arbitre : M.Karasev (RUS) (6) Buts : Sigurdsson (40eme, sp) pour l’Islande – Saevarsson (88eme, csc) pour la Hongrie Avertissements : Finnbogason (74eme) et Saevarsson (77eme) pour l’Islande – Kleinheiser (83eme) et Nagy (91eme) pour la Hongrie Expulsion : Islande Halldorsson (6) – Saevarsson (4), Sigurdsson (6), Arnason (5), Skulason (5) – Gunnarsson (cap) (6) puis Hallfredsson (65eme), Sigurdsson (6), B.Bjarnason (4), Gudmundsson (5) - Bödvarsson (4) puis Finnbogason (69eme), Sigthorsson (4) puis Gudjohnsen (83eme) N'ont pas participé : Kristinsson (g), Jonsson (g), Hauksson, Hermannsson, Ingason, Sigurjonsson, E.Bjarnason, Magnusson, Traustason Sélectionneurs : L.Lagerbäck et H.Hallgrimsson Hongrie Kiraly (4) – Lang (6), Guzmics (6), Juhasz (6) puis Szalai (84eme), Kadar (4) - Gera (5), Nagy (6), Kleinheisler (6) - Stieber (4) puis Nikolic (66eme), Dzsudzsak (cap) (7) – Priskin (4) puis Böde (67eme) N'ont pas participé : Dibusz (g), Gulacsi (g), Korhut, Fiola, Elek, Nemeth, Lovrencsics, Pinter, Nikolic, Bese Sélectionneur : B.Storck
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant