Euro 2016 - Groupe D - La Turquie se rachète au bon moment

le
0

Dans une ambiance de folie à Lens, la Turquie a battu dans la douleur la République tchèque (2-0) et prend la troisième place du groupe D. Les Turcs peuvent encore croire à une qualification inespérée pour les huitièmes de finale.

Le debrief

Les Turcs ne voulaient pas rentrer chez eux avec le statut de grande déception de l’Euro. Peu en vue face aux Croates et même ridiculisés par les Espagnols, les hommes de Fatih Terim devaient une revanche à leur public mardi. Pour l’occasion, Bollaert ressemblait fort aux stades du Galatasaray ou du Besiktas tant l’ambiance était énorme. Cela a porté littéralement la Turquie qui n’a mis que dix minutes face à la République tchèque pour inscrire son premier but dans l’Euro. L’oeuvre de Yilmaz, bien servi par l’étonnant Mor, nouvelle pépite du Borussia Dortmund. Privés de Rosicky, blessé, les Tchèques ont mis un peu de temps à s’y mettre mais ils se sont ensuite procuré de nombreuses occasions, dont un poteau. Très heureux de mener à la pause, les Turcs l’ont été encore plus lorsqu’ils ont doublé la mise, sur un but entaché d’une légère position de hors-jeu. Infranchissable, Volkan s’est ensuite chargé de mettre un terme aux espoirs tchèques. Honnis par une partie de leur peuple avant cette rencontre, les partenaires d’un Turan retrouvé terminent finalement à la troisième place de leur groupe et peuvent encore rêver d’une place en huitièmes de finale, selon les résultats des résultats de mercredi. Déjà un miracle en soi !

Le film du match

10eme minute (0-1) La Turquie marque son premier but. Mor est lancé dans la profondeur le long de la ligne de touche sur le côté droit. Le jeune ailier déborde et centre en retrait vers Yilmaz qui devance au premier poteau Sivok et place sa frappe décroisée hors de portée de Cech. 17eme minute Le poteau pour la République tchèque ! Sivok prend le dessus au second poteau sur deux défenseurs turcs et place une belle tête. Alors qu’il n’a pas mis de défenseurs à ses côtés, Volkan est battu mais il est sauvé par son poteau droit. Necid ne parvient pas à contrôler le ballon dans la foulée. 24eme minute Nouvelle occasion tchèque. Jeu à trois entre Dockal, Plasil et Kaderabek, lancé dans le bon timing sur le côté droit de la surface turque. Le latéral droit décide de la jouer perso au lieu de servir un partenaire en retrait. Volkan est sur la trajectoire et repousse le danger du pied. Dans la foulée, Necid ne cadre pas sa reprise de l’extérieur du droit. 31eme minute Superbe centre de Dockal du côté droit. Tufan réalise une magnifique intervention devant Necid. L’action se poursuit et ce dernier dévie un nouveau centre au premier poteau vers Kaderabek. Mais le latéral droit est un peu court et ne peut tacler le ballon au fond des filets. 38eme minute Superbe action tchèque menée par Dockal et Plasil. Le milieu bordelais se retrouve aux trente mètres et arme une frappe puissante du gauche mais nouvelle parade de Volkan près de sa lucarne gauche. 59eme minute Contre turc mené par Mor qui accélère, fixe la défense tchèque et profite de ses coéquipiers pour tenter sa chance devant Cech. Mais sa frappe du gauche passe au-dessus de ses buts. 59eme minute Dans la foulée, Dockal donne en retrait vers Darida. Le milieu tchèque tente une frappe du droit décroisée à ras de terre. C’est cadré mais Volkan est vigilant sur sa ligne. 65eme minute (0-2) Coup-franc lointain frappé par Inan. Topal, légèrement hors-jeu, récupère la balle au second poteau et sert en retrait Tufan qui envoie un missile dans la lucarne gauche de Cech. 81eme minute Nouvel arrêt de Volkan sur une frappe contrée de Darida du gauche. 83eme minute Gros cafouillage devant Cech. Cela se termine par un pointu de Sahan qui termine de peu à côté du but tchèque.

Les joueurs à la loupe

République tchèque PLASIL et l’Euro, c’est déjà terminé. Buteur en 2008, le Bordelais a pourtant réalisé une prestation intéressante face aux Turcs avec notamment un missile dévié de peu par le gardien adverse. A ses côtés, DARIDA et PAVELKA ont été un ton en dessous. Très bon match en revanche de DOCKAL, à l’origine de nombreuses occasions grâce à sa qualité de passe. KREJCI a lui été moins en vue et n’a pas eu beaucoup de coups de pied arrêtés à frapper. Devant, NECID a prouvé que la République tchèque manquait cruellement d’avant-centres… Le temps de Jan Koller et de Milan Baros est bien loin. CECH s’est lui incliné à deux reprises mais il ne pouvait rien y faire. Sur le premier but, la défense tchèque a pris l’eau, et notamment SIVOK. Ce dernier a failli se rattraper dans la foulée mais sa tête a atterri sur le poteau turc. Sivok a toutefois formé une charnière plutôt solide avec HUBNIK. A gauche, PUDIL a été bien discret, au contraire de KADERABEK qui a proposé énormément à droite. Il s’est même procuré deux occasions. Turquie Attendu au tournant et chahuté par son public, AR.TURAN a retrouvé un peu de sa superbe dans un rôle de n°10 qui lui a permis de lancer bon nombre de contre-attaques. Mais le joueur le plus intéressant de la sélection turque lors de cette rencontre est MOR. Placé sur l’aile gauche, il vient d’être acheté 10 M€ par le Borussia Dortmund et on comprend pourquoi. Il n’a cessé de provoquer des fautes et a notamment servi YILMAZ sur l’ouverture du score. Toujours aussi esseulé devant, l’attaquant turc n’a pas manqué la seule occasion qu’il a eue à son actif. A droite, match plus discret pour SEN, qui s’est néanmoins bien battu. Dans l’entrejeu, INAN a été plus impressionnant que TUFAN, même si tout n’a pas été parfait. Les deux sont à l’origine du deuxième but. La défense turque a plié mais n’a pas rompu. Ainsi, GONUL et TOPAL ont eu énormément de travail, tout comme KOYBASI et BALTA sur leur côté. Ces derniers ont d’ailleurs été cantonnés trop souvent à un rôle défensif. Sauvé par son poteau, VOLKAN a réalisé une très belle parade sur la frappe de Plasil et en a réalisé d’autres un peu moins impressionnantes mais décisives par la suite.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Collum n’a pas eu un match facile à arbitrer. La faute à de nombreux coups donnés. S’il s’en plutôt bien sorti sur les duels, son assistant s’est manqué à la 62eme minute de jeu lorsqu’il a sifflé un hors-jeu inexistant pour Ar.Turan.

Ça s’est passé en coulisses…

- Pour cette rencontre, Pavel Vrba avait décidé de remettre en tant que titulaire Necib à la place de Lafata. - Du côté turc, Fatih Terim avait opté pour un 4-2-3-1 avec Ar.Turan replacé en numéro 10. Le jeune Mor a été titularisé à droite. Comme lors des rencontres précédentes, Topal a évolué en défense centrale, lui le milieu défensif de formation.

La feuille de match

Euro 2016 (Gpe D) / REPUBLIQUE TCHEQUE - TURQUIE : 0-2

Stade Bollaert (32 836 spectateurs) Temps doux - Pelouse en bon état Arbitre : M.Collum (ECO) (4) Buts : Yilmaz (10eme) et Tufan (65eme) pour la Turquie Avertissements : Pavelka (39eme) pour la République tchèque - Köybasi (35eme) et Balta (49eme) pour la Turquie Expulsion : Aucune République tchèque Cech (5) - Kaderabek (6), Hubnik (5), Sivok (5), Pudil (4) - Dockal (7) puis Sural (71eme), Pavelka (4) puis Skoda (57eme), Darida (4), Plasil (6), Krejci (3) - Necid (3) N'ont pas participé : Koubek (g), Vaclik (g), Kadlec, Suchy, Gebre Selassie, Limbersky, Kolar, Skalak, Lafata Sélectionneur : P.Vrba Turquie Volkan (8) - Gönül (5), Topal (6), Balta (5), Köybasi (6) - Tufan (6), Inan (6) - Mor (7) puis Sahan (70eme), Ar.Turan (cap) (6), Sen (5) puis Özyakup (60eme) - Yilmaz (6) N'ont pas participé : Kivrak (g), Tekin (g), Calik, Tosun, Kaya, Erkin, Özbayrakli, Sahin, Calhanoglu Sélectionneur : F.Terim
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant