Euro 2016 - Groupe B : Retour gagnant pour le pays de Galles

le
0

Pour son grand retour dans une compétition internationale, le pays de Galles est venu à bout d’une valeureuse équipe slovaque grâce à un but de Robson-Kanu en fin de match. Gareth Bale avait montré la voie aux Gallois d’entrée.

Le debrief

C’est ce qui s’appelle un retour gagnant. Pour ses grandes retrouvailles avec une phase finale de compétition internationale (la dernière participation des Gallois datait de la Coupe du Monde 1958 au Brésil), le pays de Galles a remporté le premier match de son histoire dans un Euro en prenant le meilleur départ possible face à la Slovaquie. Une victoire 2-1 obtenue dans la douleur par Gareth Bale et ses coéquipiers, tombés sur des Slovaques accrocheurs qui n’auraient pas volé une égalisation dans les dernières minutes, comme sur cette tête du remplaçant Nemec repoussée par le poteau. Lui aussi entré en seconde mi-temps, Robson-Kanu a connu plus de réussite (et que dire de la passe décisive d’un Ramsey en déséquilibre complet) pour permettre à son équipe de tromper Kozacik pour la deuxième fois de la soirée. Menée d’entrée sur un très joli coup-franc de la star maison, Gareth Bale, la Slovaquie avait trouvé la force de revenir à hauteur sur une touche rapidement jouée, mais elle a fini par plier face à ces Gallois poussés par une forte colonie de supporters toujours aussi impressionnants lorsqu’ils se mettent à chanter à l’unisson. Des fans venus en masse qui rêvaient de voir leurs protégés démarrer fort cet Euro. Ils ont été entendus, avec cette victoire ô combien précieuse avant de se frotter jeudi à leurs voisins anglais.

Le film du match

3eme minute Sur son premier ballon de la partie, Hamsik, servi aux trente mètres, passe toute la défense en revue avant de frapper en bout de course. Ward est battu, mais Davies, qui s’est jeté, repousse le ballon devant sa ligne. Quel rush ! 10eme minute (1-0) Bale ouvre le score ! Coup-franc idéalement placé pour les Gallois, dans l’axe à un peu plus de 25 mètres, suite à une faute de Hrosovsky sur Jonathan Williams. Bale enveloppe une très belle frappe qui surprend Kozacik sur sa droite. 32eme minute A la lutte avec Jonathan Williams dans la surface de réparation, Skrtel éjecte l’attaquant gallois du bras droit. L’arbitre estime qu’il n’y avait pas penalty, mais il se trompe. 44eme minute Skrtel est à deux doigts de reprendre le ballon sur un très bon service dans les airs signé Hamsik. Le défenseur de Liverpool ne touche pas le ballon, mais il s’en faut de quelques centimètres. Le Tchèque s’est cru hors-jeu au départ de l’action et a hésité. Mais quelle occasion ! 55eme minute Parfaitement lancé dans le dos de Taylor, Mak déboule sur le but de Ward, mais enlève trop sa frappe alors qu’il se trouvait en position idéale pour marquer. 56eme minute Bale reprend de la tête devant Pekarik un centre d’Allen côté droit. Kozacik se détend bien et repousse la tentative du Madrilène. 61eme minute (1-1) La Slovaquie égalise ! Sur une touche rapidement jouée par les Slovaques côté droit, Mak échappe à Ramsey et centre dans la surface pour Duda. Ce dernier, qui touche son premier ballon, embarque Williams sur son contrôle orienté et place sa frappe à ras de terre hors de portée de Ward. 65eme minute C’est maintenant au tour d’Hamsik de prendre toute la défense galloise de vitesse avant de tenter sa chance d’une frappe lointaine dans l’axe que Ward repousse très difficilement. 73eme minute Sur un centre pourtant parfaitement distillé par Robson-Kanu depuis l’aile droite, Ramsey saute trop tôt et envoie nettement sa reprise de la tête au-dessus. 81eme minute (2-1) Les Gallois reprennent l’avantage ! Servi dans la profondeur par Ledley, Ramsey perd l’équilibre mais réussit à servir (involontairement ou pas) Robson-Kanu, qui trompe Kozacik d’une frappe complètement écrasée. 85eme minute Sur un centre venu de la gauche, Nemec devance Williams mais envoie son coup de tête sur le poteau droit de Ward.

Les joueurs à la loupe

Pays de Galles BALE n’est pas la star de cette équipe galloise pour rien. Sa première occasion de l’Euro, le Madrilène l’a mise au fond, sur un magnifique coup-franc. Il a connu moins de réussite sur la deuxième, malgré une belle tête. Préféré à Vokes, Jonathan WILLIAMS n’a jamais inquiété le gardien slovaque, mais ses déplacements ont beaucoup gêné la défense. Peu en vue offensivement avant cette passe décisive très chanceuse sur le but pour ROBSON-KANU, entré en jeu peu de temps avant, RAMSEY a explosé sur le but slovaque face à Mak. ALLEN a pris tout de suite les clés du jeu et a trouvé de bons décalages, notamment pour GUNTER, longtemps infatigable à droite. CHESTER et surtout Ashley WILLIAMS ont payé en fin de match les efforts consentis. Le second se laisse notamment embarqué sur le contrôle orienté de Duda sur le but. Le pays de Galles peut en revanche remercier DAVIES, qui a sauvé d’entrée son équipe sur une frappe d’Hamsik. WARD était pris à contre-pied, comme il n’a rien pu faire non plus sur la frappe de Duda. Slovaquie DUDA en mode « Supersub ». Le jeune joueur du Legia Varsovia, entré en jeu quelques secondes plus tôt, a égalisé sur un bel enchaînement consécutif à un gros travail de MAK, déchaîné en fin de match. En début de partie, c’est HAMSIK qui avait démarré fort avec ce rush pas payé au sein de la défense galloise dès la troisième minute. Plus tard dans la partie, la star de l’équipe a buté sur un arrêt peu académique de Ward. NEMEC, qui avait remplacé DURIS, très discret au même titre que WEISS, a manqué de réussite sur une belle tête au premier poteau. Très fébrile par moments derrière, SKRTEL aurait d’abord dû être sanctionné d’un penalty, avant de frôler le carton rouge en fin de match après un geste d’énervement. DURICA et PEKARIK n’ont pas dégagé une grande sérénité eux non plus au plus fort de la domination galloise. Que dire, enfin de HROSOVSKY, passé complètement au travers pendant la première demi-heure, avec notamment cette faute qui a permis à Bale d’ouvrir le score sur coup-franc. Sur ce but, KOZACIK n’est pas exempt de tout reproche sur cette frappe qui a terminé presque au centre de son but.

Monsieur l’arbitre au rapport

Arbitrage sérieux dans l’ensemble de M.Moen, même si l’arbitre norvégien aurait dû siffler un penalty pour le jeu dur de Skrtel sur Williams dans la surface en première mi-temps.

Ça s’est passé en coulisses…

- Le pays de Galles n’avait plus disputé de phase finale d’une grande compétition internationale depuis 1958 et la Coupe du Monde au Brésil, qui avait vu les Gallois se faire éliminer en quarts de finale face aux Brésiliens. Vous l’aurez compris : Gareth Bale et ses coéquipiers n’avaient donc encore jamais participé à un Euro avant de se qualifier pour cette édition 2016 en France. - Avec un pourcentage de seulement 43,5 % de possession pendant la phase éliminatoire, la Slovaquie était l’équipe ayant eu le moins le ballon de toutes les équipes qualifiées pour cet Euro 2016. Un classement qui ne tient pas compte de la France, qualifiée directement en tant que pays organisateur de la compétition, mais les Bleus – si l’on tient compte des matchs de préparation - auraient de toute façon terminé avec une possession nettement supérieure à celle des Slovaques. - Huitième de finaliste en 2010 lors de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, la Slovaquie a conservé dans ses 23 joueurs retenus pour l’Euro dix des joueurs qui avaient été de l’aventure sud-africaine. Pour ce qui est du duo historique Skrtel-Durica en charnière centrale, la question ne se pose même plus puisque les deux hommes sont les titulaires dans l’axe depuis 2004, au même titre que l’arrière droit Pekarik.

La feuille de match

Euro 2016 (Gpe B) / PAYS DE GALLES - SLOVAQUIE : 2-1

Matmut Atlantique (37 831 spectateurs) Temps doux - Pelouse en bon état Arbitre : M.Moen (NOR) (6) Buts : Bale (10eme) et Robson-Kanu (81eme) pour le pays de Galles – Duda (61eme) pour la Slovaquie Avertissements : Hrosovsky (30eme), Mak (77eme), Weiss (80eme), Kucka (82eme) et Skrtel (92eme) pour la Slovaquie Expulsion : Aucune Pays de Galles Ward (5) – Gunter (6), Chester (5), A.Williams (cap) (5), B.Davies (6), Taylor (5) – Allen (6), Edwards (5) puis Ledley (69eme), Ramsey (5) puis J.Richards (88eme) - Bale (6), J.Williams (5) puis Robson-Kanu (70eme) N'ont pas participé : Hennessey (g), O.Williams (g) – Collins, King, Vaughan, Vokes, G.Williams, Cotterill, Church Sélectionneur : C.Coleman Slovaquie Kozacik (5) – Pekarik (4), Skrtel (cap) (4), Durica (5), Svento (5) - Kucka (5), Hrosovsky (3) puis Duda (59eme), Hamsik (6) - Weiss (4) puis Stoch (83eme), Mak (6), Duris (3) puis Nemec (59eme) N'ont pas participé : Mucha (g), Novota (g), Gyömber, Salata, Hubocan, Skriniar, Gregus, Pecovsky, Sestak Sélectionneur : J.Kozak
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant