Euro 2016 : gare aux Gallois !

le
1
Ashley Williams (torse nu) et Gareth Bale se congratulent après leur brillante victoire 3-0 contre la Russie (photo : Vladimir Pesnya/Sputnik/AFP).
Ashley Williams (torse nu) et Gareth Bale se congratulent après leur brillante victoire 3-0 contre la Russie (photo : Vladimir Pesnya/Sputnik/AFP).

Il n'est pas rare, lors d'un tournoi de football, qu'une équipe inattendue sorte du lot, associant image positive et belle aventure humaine. Le Cameroun au Mondial 1990, le Danemark à l'Euro 1992, la Bulgarie au Mondial 1994 (n'en déplaise aux fans des Bleus) et la Corée du Sud à la Coupe du monde 2002 en sont les exemples les plus frappants. Pour l'Euro 2016, le Pays de Galles semble posséder tous les attributs pour être la sélection aimée de tous.

Premiers du groupe B avec six points, les compatriotes de Catherine Zeta-Jones se payent le luxe de devancer l'Angleterre et d'être ainsi têtes de série pour les huitièmes de finale. Malgré une défaite 2-1 face à cette même sélection des Three

Lions le 16 juin dernier, leur statut de leader de poule a été acquis avec brio, suite à leur belle victoire 3-0 contre la Russie pour la troisième journée de cette phase de groupes. Ce dernier match a d'ailleurs revêtu un manichéisme bien compréhensible après les exactions à Marseille le 12 juin des hooligans d'extrême droite venus de Moscou. Hier soir, on avait donc d'un côté des Gallois volontaires poussés par leur public chantant à l'image bien sympathique, de l'autre cette équipe russe en fin de cycle qui portait comme un fardeau l'attitude ignoble de certains de ses supporteurs et de ses décideurs à la tête de la Fédération nationale de foot, voire de l'État lui-même.

Style original...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4314275 il y a 7 mois

    Elle est verte comme un terrain de football ma vallée.