Euro 2016 - France-Portugal : la malédiction frappe Ronaldo

le , mis à jour le
0
Les larmes de Cristiano Ronaldo, obligé de quitter ses coéquipiers dans la première demi-heure de jeu pendant la finale face à l'équipe de France.
Les larmes de Cristiano Ronaldo, obligé de quitter ses coéquipiers dans la première demi-heure de jeu pendant la finale face à l'équipe de France.

Finalement, même les supporteurs français, plus enclins à le siffler qu'à l'applaudir au début du match, se sont levés à sa sortie et l'ont salué d'applaudissements polis. Il y a eu un sentiment étrange qui a traversé le stade quand Cristiano Ronaldo, leader bien au-delà de son statut de meneur de jeu, s'est assis à nouveau sur la pelouse. Il a grimacé et a fini par céder son brassard. On joue depuis 24 minutes et Ronaldo n'aura jamais réussi à se défaire de ce genou gauche qui le faisait tant souffert depuis un contact avec Evra (8e).

Comme lors de son premier Euro

Moins de dix minutes plus tard, la star du Real est à nouveau à terre. Les soigneurs se précipitent autour de lui, il sort pour une poignée de seconde, avant de retrouver le terrain. Du milieu de terrain, il tente d'enchaîner plusieurs enjambées et grimaces encore. Sur un centre venu de la droite, « CR7 » n'essaie même pas de sauter, lui qui s'était pourtant distingué par une tête rageuse en demi-finale pour écarter le pays de Galles (2-0). Il quitte les siens sur civière, Deschamps s'approche de lui pour apposer une main amicale à côté de sa tête, avant qu'il ne disparaisse dans le vestiaire portugais.

Ronaldo quitte donc son quatrième Euro comme le premier : avec des larmes. En 2004, à 19 ans, il n'avait rien pu faire pour empêcher...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant