Euro 2016 - Finale : Les notes des Portugais

le
0

Sauvé par son gardien Rui Patricio, le Portugal a soulevé son premier titre de son histoire. Avec un Pepe impérial et son remplaçant de luxe Eder, la Seleção a éteint l’équipe de France.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/us8zk8'] Rui Patricio : 8 L’homme du match. Très vigilant en première période, Rui Patricio a réalisé une sublime parade en claquant du bout des doigts une tête de Griezmann en début de match. Le gardien portugais s’est montré dominateur dans les airs et n’a pas tremblé sur un joli numéro de Sissoko. Il a écœuré toutes les offensives françaises. Impuissant sur le poteau de Gignac, il a cassé le rythme en fin de match pour filer vers la victoire. Il a joué un grand rôle dans le sacre portugais. Raphaël Guerreiro : 6 Au début du match, il a souvent laissé quelques espaces dans son dos pour laisser combiner le milieu de terrain français et lancer Bacary Sagna. Plus décisif offensivement, il a régulièrement porté le danger sur son aile mais a manqué de réussite dans le geste final. Plus agressif en seconde mi-temps, il a éteint les velléités offensives des Tricolores. Son coup-franc sur la barre en prolongation a sonné les Bleus avant le but d’Eder. José Miguel Fonte : 7 Son jeu de tête défensif l’a sauvé dans le premier acte. Il a livré un joli duel avec Olivier Giroud, même si le Français a souvent fait la différence dans les airs. Pris de vitesse sur les déboulés de Moussa Sissoko ou Bacary Sagna, ses relances très maladroites ont fait trembler les siens. Plus serein et rassuré aux côtés de Pepe en seconde période et en prolongation, il a très bien tenu la baraque et n’a pas tremblé en fin de match. Pepe : 8 Le meilleur joueur portugais de l’Euro. Impossible de le prendre à défaut dans les ballons aériens. Son retour en charnière a rassuré ses coéquipiers. Il est le patron de la défense portugaise. Toujours bien placé, Pepe a été irréprochable. Dominé par Gignac sur le poteau à quelques secondes de la fin du match, il a rapidement relevé la tête et a parfaitement géré les prolongation. Cédric : 6 Seul fait marquant de sa première mi-temps : sa grosse faute sur Payet (33eme). Sa prestation en première période est sans relief. Concentré derrière, il n’a jamais pris son couloir pour apporter une supériorité numérique. Métamorphosé en seconde période, à l’image de Guerreiro, il a très bien couvert son couloir et gêné les montées d’Evra et consorts. William Carvalho : 5 A l’image de Renato Sanches, le milieu récupérateur s’est montré très emprunté. Ses relances ont rarement trouvé preneur et il n’a guère pris l’avantage dans ses duels au milieu de terrain. Légèrement plus appliqué en seconde période, il est à l’image de ce Portugal diesel. Un travail de l’ombre qui a souvent bloqué Pogba et les attaques françaises dans l’axe du terrain. Renato Sanches : 4 Ecrasé par la pression du match, le gamin de 18 ans a tout raté en première période. Excentré côté droit en début de match puis replacé dans l’axe, le Portugais semblait manqué de repères. Relances imprécises, contrôles ratés et très en retard sur les duels, le nouveau prodige du Bayern Munich n’a rien montré. Remplacé par Eder (79eme), le héros de la sélection portugaise qui a changé le jeu de son équipe. En vrai numéro 9, il a pesé physiquement sur la charnière des Bleus. Il a éliminé Koscielny avant d’ouvrir le score d’une puissante frappe du droit. Entrée gagnante. Adrien Silva : 5 Sa frappe dévissée (22eme) sur une belle remise de CR7 s’est envolé dans les tribunes. Noyé dans un milieu de terrain qui a peiné à mettre le pied sur le ballon, il s’est contenté de jouer à côté de lui sans prendre de risques. Remplacé par Joao Moutinho (67eme - 6) qui a su mettre le pied sur le ballon pour faire monter le bloc portugais. Son entrée en jeu a fait beaucoup de bien à la Selecçao. Joao Mario : 6 Certainement le joueur le plus dangereux offensivement côté portugais. Sur son côté gauche il a beaucoup tenté et est à l’origine des rares incursions de la Seleção dans le camp portugais. Comme l’ensemble de ses coéquipiers, il a baissé le pied en seconde mi-temps mais n’a jamais baissé les bras dans son repli défensif. Nani : 7 C’est le premier à avoir tiré au but pour le Portugal. Lancé en profondeur, sa volée dos au but n’a pas inquiété Lloris. Généreux, il a très rarement eu l’occasion de se montrer à son avantage. Jusqu’au bout de la prolongation, il a accumulé les kilomètres pour abattre un travail défensif énorme. Il a mené les contres après l’ouverture du score pour gagner du temps. Un bon match. Cristiano Ronaldo : Non noté Peut-être l’un des tournants du match. Blessé dès la 10eme minute sur un choc avec Dimitri Payet, il est sorti en pleurs sur une civière et n’a cessé de motiver ses troupes. Remplacé par Ricardo Quaresma (5), le Portugais a réalisé un match fade et sans saveur, à l’opposé de ses gestes techniques habituels. Pas vraiment investi dans le travail défensif de son équipe, il est certainement le joueur de la Seleção le moins en vue offensivement.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant