Euro 2016 : cinq choses à savoir sur l'Islande

le
0
Si les médias anglais ne peuvent concevoir une élimination dès les huitièmes de finale, l?Islande y croit et espère poursuivre un rêve qui a débuté mardi 14 juin, à Saint-Etienne, en tenant en échec le Portugal de Cristiano Ronaldo (1-1). 
Si les médias anglais ne peuvent concevoir une élimination dès les huitièmes de finale, l?Islande y croit et espère poursuivre un rêve qui a débuté mardi 14 juin, à Saint-Etienne, en tenant en échec le Portugal de Cristiano Ronaldo (1-1). 

La question : comment l'Islande s'est-elle retrouvée là ?

Sur ce caillou perdu au nord de l'Atlantique, jouer au football est tout sauf une évidence. Les conditions hostiles ? dont les vents forts ? ne favorisent pas la pratique du ballon rond. Au début des années 90, l'île, qui ne compte que 330 000 habitants, soit la population de l'agglomération de Reims, ne disposait que de deux terrains artificiels ! Le gouvernement a alors lancé un plan structurel pour pousser les municipalités à s'équiper. Le pays compte désormais sept terrains couverts et six demi-terrains. Par ailleurs, chaque entraîneur se doit d'être diplômé (au niveau UEFA B, l'équivalent de la DH), ce qui permet aux jeunes de s'aguerrir auprès des techniciens reconnus. Ainsi, le niveau de jeu a augmenté. La crise financière de 2008 ayant fait partir les joueurs étrangers, les jeunes locaux ont pu bénéficier de temps de jeu avant, eux aussi, de découvrir les championnats étrangers. En vingt ans, l'Islande en a profité pour passer des bas de tableau de qualification à un huitième de finale de l'Euro.

Les fans : tous derrière l'Islande !

Ces derniers jours, le grand public a découvert l'enthousiasme des supporteurs irlandais et nord-irlandais, très populaires sur les réseaux sociaux. Mais les Islandais ne sont pas en reste. Mieux, l'Islande est le pays qui, proportionnellement à sa taille, dispose de plus de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant