Euro 2016 : cette Italie qui aime surprendre

le
0
Antonio Conte est le grand artisan de cette Italie performante.
Antonio Conte est le grand artisan de cette Italie performante.

C'est l'histoire d'une malédiction qui hante l'Allemagne depuis le 17 juin 1970. Ce jour-là, à Mexico, la RFA s'inclinait sur le fil 4-3 face à l'Italie à l'issue des prolongations en demi-finale de la Coupe du monde. Depuis, jamais la Mannschaft n'a battu la Squadra Azzurra en phase finale d'une compétition officielle. Le dernier « mauvais coup » fait par les Transalpins aux Germaniques remonte à l'Euro 2012, toujours en demi-finale, au cours de laquelle Mario Balotelli avait inscrit un doublé qui élimina les joueurs de Joachim Löw.

Ce dernier, amateur d'expressos, a beau qualifier ces déconvenues passées de « café froid » pour les minimiser, voire les exorciser, cette série irrationnelle confère à l'Italie, jugée faiblarde en début de tournoi, un statut d'épouvantail face au champion du monde en titre. Et c'est bien la première fois que la Squadra Azzurra se trouve en position de force contre l'un des favoris de l'Euro 2016.

Conte en sergent-chef

Est-ce une si bonne nouvelle pour les joueurs d'Antonio Conte ? En effet, avec l'ex-coach de la Juventus aux commandes, l'Italie se trouvait dans la situation de l'équipe que l'on n'attend pas. Un statut de sous-estimée qui lui va comme un gant parce que la Squadra Azzurra n'est jamais aussi dangereuse que dans ce cas de figure. Mésestimée en 1982 face au l'Argentine, le Brésil ou l'Allemagne, elle s'offre la Coupe du monde. Minée en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant