Euro 2016 - Bleus - Sissoko : « C'est une soirée parfaite »

le
0

Très en vue défensivement et offensivement, Moussa Sissoko a été à la hauteur de l’événement. Titulaire pour la première fois dans cet Euro, l’ancien Toulousain a percuté et a failli donner le but de la victoire à Payet. Il revient sur ce premier tour ardu.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/uxfmuk']

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU STADE PIERRE MAUROY DE LILLE-METROPOLE

Moussa Sissoko, quel bilan faites-vous de cette rencontre face à la Suisse ? Je suis très satisfait. On savait que ça allait être un match compliqué. Déjà en rapport avec l’état du terrain puis après, on savait que les Suisses avaient une bonne équipe qui jouait bien au football. On était prévenu. Avant le match, on s’était dit qu’on voulait tout faire pour essayer de prendre les trois points et que si on n’y arrivait pas, qu’il faudrait bien gérer le match pour garder ce point qui nous assurait la première place. Ça a été le cas, on est très content et très satisfait d’être qualifié et d’avoir fini premier de ce groupe. Maintenant, nous allons attendre de voir contre qui nous jouerons le prochain match et après on verra. 

L’équipe de France s’est-elle rassurée dans le jeu ? On a vu des belles choses mais il ne fallait pas prendre trop de risques non plus vu l’état du terrain.  C’était vraiment compliqué de jouer et surtout de sortir les ballons de derrière. Mais on a essayé de faire du mieux qu’on pouvait et voilà. On a pris ce point qui nous permettait d’être premiers. C’est une soirée parfaite. 

Etes-vous satisfait de votre prestation individuelle ? Oui, je suis content de ma prestation. J’aurais pu mieux faire mais on peut toujours mieux faire. Mais je suis content de ma prestation. J’étais très fier de démarrer ce match aujourd’hui et j’espère que d’ici à la fin de la compétition, j’aurai la chance de démarrer d’autres matchs. Mais après, peu importe le temps de jeu que je vais avoir. Je donnerai toujours le meilleur de moi-même pour apporter quelque chose à cette équipe. 

Sissoko : «  Pogba est sur la bonne voie » 

Aviez-vous déjà joué sur une pelouse aussi déplorable dans une grande compétition ? Non, sérieusement, c’est la première fois. Je suis peiné, comme toute l’équipe, comme tout le monde aussi. Beaucoup de matchs ont été joués sur des terrains compliqués. A quoi est-ce dû ? Je ne sais pas mais pour une compétition comme celle-là, nous aurions aimé joué sur de meilleures pelouses. Mais maintenant, on doit faire avec car ce n’est pas le cas. 

Vous avez une chance d’avoir convaincu le sélectionneur de vous titularise à nouveau ? Une chance ? Les 23 joueurs ont une chance mais chaque match est différent et le sélectionneur a des choix à faire. Ça dépend de l’équipe qu’on va rencontrer. Certaines fois, il veut une équipe plus offensive, d’autres fois une équipe plus défensive et qui joue la contre-attaque. Tout dépend de l’équipe qu’on va affronter. Mais moi, je me tiens prêt comme à chaque fois. Le sélectionneur fera ses choix et il faudra les accepter à chaque fois. 

Pogba disait sur BeIN Sports (le Turinois n’est pas passé en zone d’interview après le match, ne s’arrêtant qu’aux télévisions, en raison d’un contrôle antidopage qui traînait en longueur, ndlr) qu’il avait mis de côté tout ce qu’il s’était dit cette semaine…. Paul n’a pas été épargné cette semaine par vous, les médias. Mais Paul, par le statut qu’il a, beaucoup de gens attendent beaucoup de lui, surtout vous. Nous, on sait ce qu’il apporte dans le groupe et ce qu’il peut faire. Aujourd’hui, il a montré beaucoup d’envie, a tenté beaucoup, tout n’a pas marché, mais c’est bien, il est sur la bonne voie. On aura besoin de lui comme on aura besoin de toute l’équipe pour aller jusqu’au bout. C’est un joueur qui aime se projeter vers l’avant. Il faut trouver l’équilibre. On joue avec des latéraux qui sont vachement offensifs. Il y avait Yohan (Cabaye) en sentinelle, moi j’ai essayé de compenser pour arrêter les contre-attaques. On s’est bien senti au milieu, on a fait du bon boulot, c’est ce que le coach demandait. 

Sissoko : «  Nous espérons aller au bout » 

Vous jouerez dans une semaine ? Est-ce long cela va-t-il faire du bien ? Les deux parce qu’on a envie d’enchaîner les matchs quand ça se passe bien. Mais cette semaine de repos va nous faire du bien. On aura plus de temps pour récupérer pour le prochain match. On a laissé beaucoup d’énergie sur les trois matchs, ça va nous permettre de bien travailler. On va bien analyser notre adversaire et travailler sur leurs défauts et qualités. Et on sera prêt dimanche prochain pour réaliser un grand match.

Connaissez-vous vos adversaires potentiels ? La poule C, avec l’Irlande du Nord, l’Allemagne, la Pologne et l’Ukraine. Pour aller jusqu’au bout, aucun match n’est facile.  Tout le monde nous voyait favoris dans le groupe mais vous avez vu comme nous que les trois matchs ont été compliqués. On gagne en fin de match face à la Roumanie et face à l’Albanie, on fait un nul face à la Suisse. Aucun match n’est facile mais on a su gagner et faire un nul. Nous nous battrons jusqu’à la fin. En espérant aller jusqu’au bout.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant