Euro 2016 - Bleus - Payet : « On monte en régime »

le
0

Malgré le nul face à la Suisse, Dimitri Payet se veut rassurant : l’équipe de France monte en régime. Et lui, ménagé, a démontré à son entrée qu’il n’était pas fatigué physiquement ou émotionnellement par son début d’Euro tonitruant. Rassurant avant les 8emes de finale.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU STADE PIERRE MAUROY DE LILLE-METROPOLE Pour la première fois de l’Euro, Dimitri Payet n’a pas été élu homme du match. Et pourtant, il aurait pu l’être s’il avait de nouveau offert la victoire aux Bleus en fin de match. Entré en seconde période après avoir été sorti des glaçons par Didier Deschamps afin qu’il reste dans le rythme, le joueur de West Ham a frappé la barre sur une volée splendide avant de tirer sur Sissoko un coup-franc qui semblait prendre le chemin d’une des lucarnes de Sommer, le gardien suisse. De retour à Lille, Payet ne souhaitait pas spécialement marquer pour se faire plaisir mais bien pour aider l’équipe à gagner. Pour autant, malgré le 0-0, le Réunionnais était souriant et satisfait à l’heure de rentrer sur Clairefontaine : « De la Roumanie à l’Albanie et de l’Albanie à la Suisse, il y a eu de l’évolution dans le jeu, on se sent de mieux en mieux. On monte en régime et c’est plutôt bon signe pour les huitièmes. »

Payet ménagé, pas blessé

Le numéro 8 des Bleus estime que vu du banc mais surtout de l’intérieur du groupe, l’équipe progresse : « On a été plus relâché. Il y avait moins de pression car nous savions que nous étions qualifiés. On voulait bien finir, on était libéré, ça s’est vu avec une bonne première mi-temps, de bonnes phases de jeu et beaucoup d’occasions. Voilà, on a un peu péché dans la finition. » La nouvelle star de l’équipe de France, qui fait l’objet de l’attention de toute la presse internationale, avait donc été ménagé par son sélectionneur. Dès l’échauffement collectif, on avait bien vu, avec un certain soulagement, qu’il n’était pas blessé. Sa rentrée a confirmé son bon état de forme : « Si j’avais besoin de souffler ? On a l’habitude dans des championnats compliqués de jouer tous les trois jours, c’est vrai que les premiers matchs ont été éprouvants, physiquement et émotionnellement. On est un groupe de 23 joueurs, tout le monde aussi a besoin de jouer. Le coach fait ses choix. Ceux qui ont commencé ce soir ont été performants. C’est important. »

Deschamps compte sur Payet

Reste maintenant à Dimitri Payet à continuer sur ce rythme. Avec huit jours de travail sans match, les Bleus pourront peaufiner certaines choses. mais on craint que cela puisse casser le rythme d’un garçon comme Payet. En attendant, Deschamps lui a signifié son importance en le ménageant. C’est qu’il compte sur lui. Si le sélectionneur lui a fait subir le même traitement qu’à Pogba et Griezmann face à l’Albanie, avec une sortie du onze et une entrée en seconde période, ce n’était pas dans son cas précis pour rappeler au joueur que la star c’est l’équipe ou qu’il n’était pas bon. Mais bien pour confirmer ce qu’il nous répétait depuis le début du tournoi : « Payet, je vais le mettre dans de la glace. » Pour qu’il reste frais.+
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant