Euro 2016 (8emes) : Le Portugal qualifié au bout de l'ennui

le , mis à jour à 00:10
0

Dans les tous derniers instants de la prolongation de ce Croatie-Portugal soporifique, Quaresma a jailli sur un tir de Ronaldo repoussé par le gardien pour envoyer les Portugais en quarts de finale. C’est tout ce que l’on retiendra de ce match ennuyeux au possible.

Le debrief

On jouait la 116eme minute lorsque Ivan Perisic a pensé qu’il venait de délivrer la Croatie en sautant plus haut que Pepe dans la surface pour reprendre de la tête un centre venu de la droite. Mais la tête de l’ancien Sochalien n’a trouvé que le poteau droit de Rui Patricio sur sa route, ce qui a permis à Renato Sanches de lancer la contre-attaque. Quinze secondes plus tard, Quaresma, à l’affût au premier poteau, terminait le travail débuté par Nani (pointu complètement manqué qui se transforme en caviar) et poursuivi par Ronaldo. L’unique moment à retenir et à la fois le tournant de ce match d’une médiocrité sans nom alors que tout le monde regardait sa montre impatiemment, comme pour faire passer les secondes encore plus vite avant la séance de tirs au but inévitable qui se profilait. Devant un spectacle aussi triste pendant 115 minutes, il semblait en effet impossible que l’issue de ce troisième huitième de finale ne se joue autrement. Imaginez : la frappe de Ronaldo, qui a abouti au seul but de ce match que l’on ne souhaite à personne, constituait le premier tir cadré de la partie. Dans un tournoi majeur type Euro ou Coupe du Monde, il fallait remonter à l’année 1980 pour voir deux équipes faire preuve d’un tel manque d’adresse, d’autant de déchet et d’un manque aussi flagrant d’inspiration dans le dernier geste où la dernière passe pour ne même pas parvenir à cadrer une frappe pendant la totalité du temps réglementaire. A ces près de 120 minutes sans un seul tir cadré, les supporters et tous les joueurs de la Seleção préféreront s’attarder sur ce sixième quart de finale d’un Euro que s’apprêtent à disputer le Portugal. Sans avoir gagné un seul match pendant le temps réglementaire, Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers avancent en effet progressivement dans ce tournoi, et ce dans une partie de tableau où seule la Belgique semble pouvoir faire de l’ombre au Portugal maintenant que la Croatie n'est plus là. Beaucoup voyaient les Croates aller très loin dans cet Euro, mais c’est bien le Portugal sur qui il faudra une fois de plus compter.

Le film du match

25eme minute Pepe reprend de la tête au point de penalty un coup-franc bien travaillé par Guerreiro côté gauche. La tentative du Madrilène passe nettement au-dessus. 30eme minute William Carvalho perd le ballon bêtement dans l’entrejeu. Cela profite à Perisic qui fixe Guerreiro sur l’aile droite, l’embarque et tente sa chance d’une frappe dans la surface qui termine dans le petit filet. 51eme minute Sur un corner rapidement joué par les Croates, Rakitic s’avance et sert en retrait Brozovic, qui envoie sa frappe au-dessus. 57eme minute Après un une-deux avec Joao Mario au cœur du jeu, Renato Sanches se retrouve en position idéale aux vingt mètres, mais il manque complètement sa frappe. 61eme minute Coup-franc côté droit pour la Croatie. Rakitic le frappe dans le paquet à destination de Vida, qui décroise légèrement trop son coup de tête, alors que Mandzukic attendait lui aussi ce ballon. 70eme minute Lancé dans la surface, Perisic reprend au second poteau d’une volée très difficile un long centre de Brozovic. L’ancien Sochalien dévisse complètement sa reprise. 80eme minute A l’entrée de la surface, Perisic reprend encore de volée un très long centre venu de la droite, signé Srna cette fois. Mais cela termine dans les nuages. 94eme minute Perisic reprend en pleine course d’une tête dans la surface un long ballon venu de derrière. Une fois de plus, le ballon manque nettement le cadre. 96eme minute Sur une passe de Rakitic dans la profondeur, Kalinic bénéficie d’un contre favorable sur un défenseur portugais pour pouvoir pénétrer dans la surface de réparation, mais il se précipite et rate totalement sa frappe. 112eme minute Sur un corner croate côté gauche, Rui Patricio manque sa sortie, Vida reprend de la tête au second poteau mais ne cadre pas sa tête. 116eme minute A la lutte avec Pepe dans les airs, Perisic place sa tête. Le ballon vient mourir sur le poteau droit du but croate avant que Subasic ne le dégage de la main droite au prix d’une belle horizontale. 117eme minute (1-0) But du Portugal ! Sur le contre, Renato Sanches remonte tout le terrain et sert sur sa gauche Nani dont la frappe ratée du pointu se transforme en passe en or pour Ronaldo côté opposé dans la surface. « CR7 » reprend le ballon d’une frappe à bout portant que le gardien renvoie sur Quaresma, qui marque dans le but vide de la tête. 120eme minute Alors que les Croates, leur gardien Subasic compris, se ruent à l’attaque pour arracher le droit de disputer la séance de tirs au but, Vida jaillit sur un ballon qui traînait dans la surface après un corner mais sa reprise de volée acrobatique ne trouve pas le cadre.

Les joueurs à la loupe

Croatie De retour en pointe de l’attaque croate, MANDZUKIC a encore été transparent. A l’image de son Euro. Habituellement, quand le grand avant-centre de la Juve n’est pas à la fête, son pays peut compter sur le redoutable trio composé de RAKITIC, PERISIC et MODRIC. Mais à l’exception du premier sur quelques rares coups de pied arrêtés, aucun des trois hommes n’était dans un grand soir samedi. Perisic a tenté plusieurs fois sa chance, mais dans le meilleur des cas, il n’a trouvé que le poteau. Pas plus inspiré, BROZOVIC a en plus laissé passer une très belle opportunité de marquer. Beaucoup de déchet également chez BADELJ, qui a compensé par de l’envie dans les duels. Si SRNA s’est surtout attaché à bien défendre sur Ronaldo, STRINIC a été le seul joueur de son équipe à se mettre en évidence. Le Napolitain a beaucoup percuté sur l’aile gauche et a délivré quelques centres dangereux. Dans l’axe, CORLUKA et VIDA n’ont pas dégagé une grande sérénité. Le second aurait pu débloquer la situation mais n’a pas cadré son coup de tête, comme il a également raté la cible dans les dernière secondes. Comme son homologue, SUBASIC a passé une soirée très tranquille avant cette ultime action où il avait réussi un exploit sur la frappe à bout portant de Ronaldo, mais pour rien. Portugal De retour à son meilleur niveau contre la Hongrie, Cristiano RONALDO a longtemps été inexistant samedi soir. L’ancien Ballon d’Or s’était empalé constamment sur la défense croate et n’avait même pas eu une seule occasion à se mettre sous la dent avant de permettre au « Supersub » QUARESMA de marquer le but de la délivrance en toute fin de prolongation sur une passe involontaire de NANI, pourtant lui aussi extrêmement discret offensivement avant cette ultime contre-attaque. Même André GOMES, si facile techniquement habituellement, a perdu un grand nombre de ballons bêtement. JOAO MARIO a été à l’origine de quelques situations intéressantes, mais il a eu du mal à s’illustrer la plupart du temps. Si Adrien SILVA, très précieux dans le pressing, a réussi de belles choses et embêté ses adversaires dans leurs intentions, W.CARVALHO, très maladroit, ne peut pas en dire autant. Entré en jeu pour dynamiser le jeu portugais, R.SANCHES s’est mis au diapason de ses coéquipiers, manquant tout de suite une superbe occasion. Mais il s’est bien repris en lançant ce contre décisif. Vigilant derrière, GUERREIRO a peiné à amener le danger offensivement. CEDRIC s’en est mieux sorti dans ce domaine mais a parfois laissé des espaces dans son dos. Pas vraiment perturbés par les courses de Mandzukic, PEPE et FONTE n’ont pas eu de réel travail. RUI PATRICIO a connu quelques frayeurs, dont cette tête de Perisic sur le poteau, mais n’a fait aucun arrêt.

Monsieur l’arbitre au rapport

Comme tout le monde, M.Velasco Carballo a dû s’ennuyer sévère pendant ce huitième de finale au sommet de l’ennui. Mais cela n’a pas empêché l’arbitre espagnol de bien faire son travail et de prendre les décisions qui s’imposaient.

Ça s’est passé en coulisses…

- Devenu le deuxième marqueur de l’histoire de l’Euro après son doublé face à la Hongrie au match précédent avec huit buts, Cristiano Ronaldo pouvait égaler ou même dépasser le Français Michel Platini lors de ce huitième de finale. L’ancien numéro dix des Bleus avait en effet marqué neuf buts lors de l’édition 1984, remportée par la France à domicile. - En revanche, Cristiano Ronaldo, avec ces deux buts inscrits face aux Hongrois, est devenu le seul joueur de l’histoire à avoir marqué dans quatre éditions de l’Euro. « CR7 » est également le recordman du nombre de matchs joués en phase finale. Il en est à 18 rencontres disputées après ce huitième de finale contre la Croatie. - José Fonte, Cédric et Adrien Silva ont tous un point commun après ce huitième de finale. Tous trois titularisés contre les Croates, samedi soir à Lens, ils n’avaient encore pas débuté le moindre match dans cet Euro 2016.

La feuille de match

Euro 2016 (8emes) / CROATIE - PORTUGAL : 0-1 (AP)

Stade Bollaert-Delelis (33 523 spectateurs) Temps doux - Pelouse en bon état Arbitre : M.Velasco Carballo (ESP) (6) But : Quaresma (117eme) pour le Portugal Avertissement : W.Carvalho (78eme) pour le Portugal Croatie Subasic (5) - Srna (cap) (6), Corluka (5) puis Kramaric (120eme), Vida (6), Strinic (6) - Badelj (4), Modric (4) - Rakitic (4) puis Pjaca (110eme), Perisic (5), Brozovic (3) - Mandzukic (2) puis N.Kalinic (88eme) N'ont pas participé : L.Kalinic (g), Vargic (g), Vrsaljko, Jedvaj, Kovacic, Schildenfeld, Rog, Coric, Cop Sélectionneur : A.Cacic Portugal Rui Patricio (5) - Cédric (4), Pepe (6), José Fonte (5), Guerreiro (5) - W.Carvalho (3), A.Silva (6) puis Danilo (108eme), J.Mario (4) puis Quaresma (87eme), A.Gomes (4) puis R.Sanches (50eme - 5) - C.Ronaldo (cap) (4), Nani (4) N'ont pas participé : Eduardo (g), A.Lopes (g), B.Alves, R.Carvalho, Moutinho, Eder, Vieirinha, R.Silva, Eliseu Sélectionneur : F.Santos
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant