Euro 2016 (8emes) : La Belgique impressionnante contre la Hongrie

le
0

Emmené par un Eden Hazard des grands soirs (un but, une passe), la Belgique a atomisé la Hongrie dimanche soir à Toulouse à l’issue d’une fin de match qui a tourné à la démonstration de Diables Rouges impressionnants.

Le debrief

Gareth Bale et les Gallois, prochains adversaires des Belges en quarts de finale, sont prévenus : Eden Hazard est en grande forme. Dimanche soir, le capitaine de la Belgique, de retour à son meilleur niveau, a presque intégralement contribué à la démonstration offensive de son pays face à des Hongrois qui ont terminé le match au bord de l’épuisement. Il faut dire que les joueurs de Bernd Storck ont tout donné pour tenter d’égaliser après s’être fait rapidement surprendre sur un coup de tête d’Alderweireld, servi à merveille par Kevin De Bruyne. Héroïque sur sa ligne, Gabor Kiraly, le gardien quadragénaire des Magyars, a longtemps maintenu son équipe dans la partie en réalisant des prouesses. Mais la grande variété offensive des Belges, doublée d’une belle organisation défensive, qui a perturbé la Hongrie finalement privée de l’un de ses maîtres à jouer, Kleinheiser, a fini par avoir raison des Hongrois au moment où on les pensait capables de revenir à hauteur. Le coup de massue est venu de Michy Batshuayi, buteur sur son premier ballon suite à un centre en or d’Hazard que l’attaquant de l’OM, premier joueur de L1 à marquer dans cet Euro, n’avait plus qu’à propulser au fond. Le début du récital Hazard, auteur dans la foulée de son premier but du tournoi sur un rush exceptionnel dans la défense adverse qui a inspiré Yannick Carrasco, auteur du quatrième but belge lors d’une fin de partie qui tournait à la démonstration. En surclassant la Slovaquie un peu plus tôt (3-0), l’Allemagne avait fait forte impression. La prestation des Diables Rouges, première équipe à inscrire quatre buts dans cet Euro 2016, l’est tout autant. Et avec un Hazard de gala comme c’est le cas actuellement (déjà trois passes et un but pour la star belge de Chelsea, élue homme du match dimanche), tous les rêves semblent permis à la Belgique. Le pays de Galles pourrait en faire l’amer constat, vendredi prochain à Lille.

Le film du match

5eme minute A la réception d’un centre de De Bruyne côté droit, Lukaku bénéficie d’un contre favorable sur Juhasz et parvient à tenter sa chance d’une frappe de près en pivot que Kiraly détourne en corner. 10eme minute (0-1) Coup-franc côté gauche en faveur de la Belgique. De Bruyne dépose magnifiquement son ballon sur la tête d’Alderweireld, qui fusille Kiraly. 15eme minute Sur une perte de balle hongroise au milieu de terrain, Lukaku sert immédiatement De Bruyne dans la profondeur. Le joueur de Manchester City résiste à la charge de son défenseur et peut tenter sa chance sur une frappe croisée. Kiraly détourne du pied en corner. 35eme minute La parade de Kiraly ! Le légendaire gardien hongrois s’envole de manière exceptionnelle et dévie sur la barre d’une manchette de sa main opposée un superbe coup-franc de De Bruyne aux vingt mètres. 39eme minute Servi par Gera, Lovrencsics déclenche une frappe terrible à une vingtaine de mètres du but de Courtois qui passe à quelques centimètres de la lucarne gauche. Superbe ! 40eme minute Sur un ballon mal dégagé par la défense belge, Dzsudzsak voit le ballon lui revenir dans les pieds. Le capitaine hongrois a la possibilité de reprendre de volée, mais il préfère contrôler et enchaîne un tir à ras de terre qui longe le poteau gauche du but belge. 41eme minute Sur l’action suivante, c’est au tour de Mertens, bien décalé dans la surface côté droit, de mettre Kiraly à contribution. Le gardien hongrois réussit encore un arrêt assez étonnant d’une main droite très ferme. 46eme minute Dès l’engagement, Hazard se crée une incroyable occasion de doubler la mise. Le capitaine des Diables Rouges embarque Lang et arme une très belle frappe sous la barre que Kiraly claque magnifiquement en corner de la main droite. Quelle parade une nouvelle fois du gardien hongrois ! 50eme minute Après un une-deux avec Pinter dans la surface de réparation belge, Szalai se retrouve en position idéale pour égaliser, mais il envoie sa frappe nettement à gauche du but de Courtois. 66eme minute Pinter efface Witsel dans l’axe du terrain et frappe. Son tir est dévié par Alderweireld et il faut une très belle envolée de Courtois pour empêcher la Hongrie d’égaliser. 68eme minute Juhasz réceptionne le ballon au second poteau suite à un long coup-franc venu du côté opposé. Après un contrôle de la poitrine, le défenseur central hongrois enchaîne une très belle demi-volée croisée qui passe tout près du poteau droit. 78eme minute (0-2) Après un corner en faveur des Belges côté gauche, le ballon parvient jusqu’à Hazard sur l’autre aile. L’ancien Lillois adresse un caviar devant le but pour Batshuayi, qui marque sur son premier ballon. 80eme minute (0-3) En feu dans cette fin de match, Hazard, parti en contre-attaque, passe toute la défense hongroise en revue sur un superbe numéro de soliste et trompe Kiraly d’une frappe en coin parfaite. 91eme minute (0-4) Ballon perdu par les Hongrois dans la foulée d’une grosse occasion d’Elek, qui bute sur Courtois. Witsel sert en première intention Nainggolan, qui lance Carrasco dans la profondeur. L’ancien Monégasque ne laisse aucune chance à Kiraly.

Les joueurs à la loupe

Hongrie Même s’il a mis un peu de temps à entrer dans le match, DZSUDZSAK a encore été l’un des Hongrois les plus en vue. A le voir se créer de nombreuses occasions, on a longtemps pensé que la lumière viendrait de lui. LOVRENCSICS, tout près d’égaliser sur une frappe terrible, n’a lui non plus jamais laissé la défense belge tranquille. Dans un registre totalement différent de celui de Kleinheisler, blessé à l’échauffement, PINTER, plutôt milieu défensif habituellement, a amené quelques situations intéressantes et a été à deux doigts de marquer sur une frappe déviée. SZALAI a beaucoup bougé devant, mais il n’a jamais inquiété Courtois. La faute à pas mal de maladresse de sa part notamment. Remplacé à la pause par ELEK, qui a failli sauver l’honneur dans les arrêts de jeu, GERA avait perdu beaucoup de ballons faciles en première mi-temps. NAGY, fortement pressenti du côté de l’OM, a fait preuve de plus de sérieux, mais a pas mal subi lui aussi. Mis en difficulté par la vitesse des attaquants belges, GUZMICS et JUHASZ ont surtout été gêné par le jeu dos au but de Lukaku. Heureusement pour la Hongrie, cela n’a pas duré très longtemps. Passé tout près du deuxième avertissement en seconde mi-temps, LANG a souffert sur les accélérations d’Hazard. KADAR n’a pas non plus eu la vie facile devant le vif MERTENS. Les Hongrois ont concédé de nombreuses occasions mais ont pu compter une fois de plus sur un KIRALY en état de grâce dans son but avant de céder trois fois en douze minutes en fin de match. Belgique Eden HAZARD et Kevin DE BRUYNE portent presque à eux seuls les espoirs de la Belgique depuis le début de cet Euro. Le milieu offensif s’est le premier mis en évidence en ajoutant une deuxième passe décisive à son compteur en déposant un centre millimétré sur le crâne d’ALDERWEIRELD en première mi-temps. Pas en reste avec des accélérations fulgurantes et quelques éclairs dans le jeu, l’ancien Lillois est lui surtout entré dans la danse en fin de match. Et de quelle façon ! Après avoir offert un but tout fait à BATSHUAYI, qui venait d’entrer en jeu (sa troisième passe décisive dans cet Euro), le capitaine des Diables Rouges a marqué son premier but du tournoi sur un superbe exploit individuel au cœur de la défense adverse. Le joueur de Chelsea a été élu homme du match et il ne pouvait pas en être autrement. Sur le quatrième but belge, NAINGGOLAN, qui s’était signalé en ratissant un nombre impressionnant de ballons, a été récompensé de son bon match en profitant d’une récupération de WITSEL pour envoyer CARRASCO marquer son premier but en sélection. MERTENS et LUKAKU, tous deux sortis en seconde mi-temps, n’ont pas eu cette chance, mais ils se sont eux aussi montrés dangereux et ont usé la défense adverse. Solides derrière, Alderweireld, le buteur de la 10eme minute, et VERMAELEN n’ont pas laissé une grande marge de manœuvre à Szalai et à ses partenaires. MEUNIER et VERTONGHEN ont connu davantage de problèmes pour tenter de canaliser la fougue des excentrés hongrois. COURTOIS n’a pas eu souvent à intervenir, mais ses arrêts ont tous été décisifs.

Monsieur l’arbitre au rapport

Rien à redire à l’arbitre de M.Mazic dimanche soir à Toulouse. Le Serbe a fait le match qu’on attendait de lui.

Ça s’est passé en coulisses…

- Qualifiés pour les huitièmes de finale après avoir obtenu deux victoires sur leurs trois matchs disputés lors du premier tour (3-0 contre l’Eire, 1-0 contre la Suède), les Belges n’avaient plus atteint ce stade de la compétition depuis l’Euro 1980. Les Diables Rouges étaient alors allés jusqu’à la finale, où ils s’étaient inclinés contre la RFA (2-1). - Surpris un paquet de cigarettes à la main dans l’hôtel de la sélection belge, Radja Nainggolan a déclenché une polémique en Belgique avant ce huitième de finale aller contre la Hongrie. En conférence de presse, Marc Wilmots a immédiatement pris la défense de son joueur. « Si un joueur veut boire un verre de fin, il peut, s’il veut fumer une cigarette, il peut aussi. Tant qu’il s’illustre sur le terrain, je n’ai aucun problème. » Laisser fumer le joueur de la Roma, c’est aussi éviter de devoir prendre en charge les dégâts dans sa chambre. « Si je l’empêche de fumer, il va la détruire. » - Pas de chance pour les Hongrois. Touché à une cuisse pendant l’échauffement, Lazslo Kleinheisler, le meneur de jeu des Magyars, a été contraint de déclarer forfait. Il a été remplacé en dernière minute par Adam Pinter, le milieu de terrain de Ferencvaros. - Roland Juhasz, le défenseur central de 32 ans de Videoton, est le plus belge des Hongrois. La raison ? L’ancien joueur du MTK Budapest a passé sept années à Anderlecht. Et sous les couleurs des Mauves, le n°23 de la Hongrie a remporté huit trophées, dont quatre titres de champion de Belgique.

La feuille de match

Euro 2016 (8emes) / HONGRIE – BELGIQUE : 0-4

Stadium (28 921 spectateurs) Temps doux - Pelouse en bon état Arbitre : M.Mazic (SER) (6) Buts : Alderweireld (10eme), Batshuayi (78eme), Hazard (80eme) et Carrasco (91eme) pour la Belgique Avertissements : Kadar (34eme), Lang (47eme) et Szalai (92eme) pour la Hongrie – Vermaelen (67eme) et Batshuayi (89eme) pour la Belgique Hongrie Kiraly (7) – Kadar (5), Guzmics (4), Juhasz (5) puis Böde (81eme), Lang (3) – Gera (4) puis Elek (46eme, 5), Nagy (5) - Pinter (5) puis Nikolic (75eme), Lovrencsics (6), Dzsudzsak (cap) (6) - Szalai (4) N'ont pas participé : Dibusz (g), Gulacsi (g), Korhut, Fiola, Nemeth, Stieber, Priskin, Bese Sélectionneur : B.Storck Belgique Courtois (7) – Meunier (cap) (5), Alderweireld (7), Vermaelen (6), Vertonghen (5) – Witsel (5), Nainggolan (6) – De Bruyne (6), Mertens (5) puis Carrasco (70eme), E.Hazard (cap) (8) puis Fellaini (81eme) – R.Lukaku (5) puis Batshuayi (76eme) N'ont pas participé : Gillet (g), Mignolet (g), Denayer, Origi, Kabasele, M.Dembélé, Benteke, Lukaku, Ciman Sélectionneur : M.Wilmots
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant