Eurazeo : une décote trop limitée pour acheter

le
0
Certaines des participations d'Eurazeo. (© DR)
Certaines des participations d'Eurazeo. (© DR)

Les incertitudes de la conjoncture n’empêchent pas Eurazeo de poursuivre une gestion active de son portefeuille. La société d’investissement a réalisé pas moins de six cessions depuis le début de l’année, pour un montant total de 1,2 milliard d’euros.

Les opérations les plus marquantes ont été les introductions en Bourse d’Elis et Europcar, et les cessions partielles de titres Accorhotels et Moncler. Parallèlement, Eurazeo a investi près de 350 millions d’euros dans huit sociétés à fort potentiel et évoluant dans les secteurs les plus divers. Parmi elles, figurent Invivo dans la santé animale, Prêt d’Union dans le crédit entre particuliers, Vestiaire Collective dans la vente en ligne de produits de luxe ou encore Capzanine dans le financement de PME.

En attendant de trouver la pépite de demain, cette diversification du portefeuille est un gage de sécurité pour les actionnaires. Dans l’immédiat, nous restons à «conserver» sur le titre Eurazeo. La décote instantanée par rapport au dernier actif net réévalué publié (73,80 euros par action au 31 octobre) ressort à seulement 15%. Ce n’est pas assez attrayant pour prendre position.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant