Eurazeo reçoit deux offres pour sa filiale ANF Immobilier

le
0

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Eurazeo a annoncé mercredi que sa filiale ANF Immobilier, dont la société d'investissement détient 51,6% du capital, avait reçu deux offres pour la reprise de la moitié de son portefeuille immobilier.

Eurazeo précise que ces deux offres, portant sur des parties distinctes du parc immobilier d'ANF Immobilier, s'élèvent au total à près de 817 millions d'euros.

"Notre filiale ANF Immobilier a annoncé ce matin avoir reçu deux offres s'élevant au total à 817 millions d'euros et portant sur 52% des actifs de la société", a fait savoir Philippe Audouin, le directeur financier d'Eurazeo, lors d'une conférence téléphonique.

La première offre, émanant d'un consortium composé de Foncière des Murs et de La Française REM, porte sur les murs d'hôtels de la chaîne B&B et s'élève à 503,5 millions d'euros. La seconde, déposée par le britannique Grosvenor, porte sur le parc immobilier lyonnais d'ANF Immobilier et s'élève quant à elle à 313,1 millions d'euros.

"Les ventes pourraient se réaliser dans le courant du mois de novembre 2012", précise Eurazeo dans un communiqué.

La société d'investissement indique également avoir dégagé un actif net réévalué (ANR) de 51,7 euros par action à fin juin, en progression de 5,7% par rapport à fin décembre.

Au premier semestre, sa perte nette s'est creusée et atteint 126,6 millions contre une perte de près de 100 millions un an plus tôt.

Sur la période, son chiffre d'affaires ressort à 2.129,4 millions d'euros, en hausse de 1% par rapport à l'an dernier.

"CHANGEMENT MAJEUR" À PROPOS D'ACCOR

Eurazeo, qui détient des participations dans de nombreuses sociétés cotées et non cotées, comme Accor, Edenred, le fabricant de doudounes Moncler ou encore Europcar, n'a toutefois pas été en mesure de maintenir explicitement son objectif d'atteindre un actif net réévalué par action de 100 euros à l'horizon 2015.

Cet objectif avait été confirmé en mai par la société.

"Pour l'instant, nous n'avons pas d'éléments nouveaux sur ce point-là. On refera un point en fin d'année", a déclaré Philippe Audouin.

"La perspective de l'ANR dépend de l'évolution des 'business plans' des sociétés. Faire un 'business plan' dans une société est un lourd travail", a-t-il ajouté.

Interrogé lors d'une conférence sur d'éventuelles cessions dans le portefeuille d'Eurazeo d'ici à la fin de l'année, Patrick Sayer, le président du directoire de la société d'investissement, n'a pas souhaité faire de commentaire.

"ANF (Immobilier), en soi, c'est déjà quelque chose de particulièrement actif. Pas de commentaire complémentaire à ce stade", a-t-il dit.

Le patron d'Eurazeo s'est en revanche félicité de la stratégie que mène actuellement Accor dans l'hôtellerie.

Accor entend réduire la part de ses hôtels en location et en propriété, qui ne devraient plus représenter que 20% de son parc de chambres fin 2016 contre 44% actuellement.

A cette échéance, Accor compte avoir 40% de ses chambres en franchise et 40% sous contrat de gestion directe.

"L'objectif 40/40/20 (...) est un changement majeur par rapport à la situation qui était celle du groupe Accor quand nous y sommes arrivés", a souligné Patrick Sayer. "L'impulsion d'Eurazeo est tout à fait présente."

A la Bourse de Paris, l'action Eurazeo abandonnait 1,6% à 34,92 euros à 12h30.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant