EULER-HERMES : résultats semestriels en repli

le
0

(AOF) - Euler-Hermes a réalisé au premier semestre un résultat net de 170 millions d’euros, en baisse de 1,3%. 2015. « La baisse du résultat opérationnel est presque entièrement compensée par la plus-value réalisée sur la vente du groupe Bürgel et par un profit exceptionnel sur l’impôt sur le revenu », a commenté le spécialiste de l’assurance-crédit. Le résultat opérationnel est, lui, ressorti à 219,1 millions d’euros, en repli de 12,8% par rapport au premier semestre 2015.

Il comprend une plus-value de 24,3 millions d'euros avant impôt réalisée sur la vente des entités Bürgel le 26 février 2016, et un coût de 6,5 millions d'euros liés aux plans de réduction d'effectifs actuellement en cours.

Le ratio combiné net, un indicateur important pour le secteur, a augmenté de 4,8 points à 79,8%. Plus il est faible et plus la rentabilité de la société est importante.

Le chiffre d'affaire a atteint 1,301 milliard d'euros à fin, en baisse de 2,7%. La vente de Bürgel en février 2016, à effet rétroactif au 1er janvier 2016, contribue en grande partie à cette baisse (18,9 millions d'euros de prestations de service), et l'impact de change est également négatif. A périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires est stable.

Le ratio économique Solvabilité II a atteint 165% à fin juin 2016. Le ratio s'élevait à 173% à fin décembre 2015, correspondant à 162% pro-forma après les opérations de rachat d'actions. " Les plans d'actions sur les risques menés pour sécuriser la profitabilité du groupe conduisent à reconstituer en partie l'excès de capital au-dessus de la cible de 160% ", a précisé le groupe.

S'exprimant à propos de ses perspectives, Euler-Hermes explique que le contexte des défaillances d'entreprise ne s'est pas complètement rétabli et que le vote du Brexit a ajouté de l'incertitude dans les économies européennes et sur les marchés financiers. Mais la tendance récente de l'évolution des sinistres est rassurante. Euler Hermes reste cependant attentif afin d'ajuster immédiatement son ambition commerciale et sa politique de souscription des risques dès que nécessaire.

Le groupe a précisé que des mesures de productivité sont actuellement mises en place dans les pays à faible croissance. " C'est un paramètre supplémentaire, en plus des initiatives commerciales et d'une souscription minutieuse des risques, dans la protection de notre rentabilité ", a conclu spécialiste de l'assurance-crédit.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant