Eugène Saccomano : "L'affaire la moins grave"

le
0
Eugène Saccomano : "L'affaire la moins grave"
Eugène Saccomano : "L'affaire la moins grave"

Notre chroniqueur explique pourquoi les gardes à vue de plusieurs dirigeants olympiens comme Pape Diouf, Vincent Labrune et Jean-Claude Dassier sont moins inquiétantes que "les combines des achats de matches".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant