Étudiant à l'étranger : la prise en charge de vos dépenses de santé

le
0

Lorsque vous partez étudier à l'étranger, le remboursement des frais de santé adopte un caractère particulier. En effet, les remboursements dépendront du pays où vous vous rendez, de la durée de votre séjour à l'étranger et de l'université dans laquelle vous êtes inscrit.

Frais de santé et études à l'étranger
Frais de santé et études à l'étranger

Les situations en Europe

Dans l'Union européenne et quelques autres pays d'Europe, la situation a été uniformisée pour faciliter les échanges.
De cette façon, pour étudier à l'étranger, demandez la carte européenne d'assurance maladie (ou CEAM). Cette carte autorisera la prise en charge de toutes vos dépenses de santé pendant le séjour.
Outre les pays de l'Union européenne, cette situation est valable en Norvège, en Suisse, au Liechtenstein et en Islande.
Mais elle n'est toutefois valable que pour les séjours dont la durée est inférieure à un an. Au-delà, vous ne pouvez plus prétendre à dépendre de la Sécurité sociale française, à moins d'être enregistré comme continuant à résider chez ses parents. En dehors de ce cas, vous devez vous inscrire auprès de l'assurance maladie du pays.

Les situations hors Europe

En dehors des pays de l'Union européenne, tout dépend de l'université dans laquelle vous êtes inscrit :

  • • si l'université est française (dans le cas d'un échange), vous pouvez continuer à dépendre de la Sécurité sociale française ;
  • • si l'université est étrangère, vous devez vous inscrire à l'assurance maladie locale.

À l'étranger, il existe une myriade de situations et de couvertures sociales différentes. Vous devez vous renseigner sur ce que propose la couverture sociale du pays visé.
En outre, recherchez des informations sur l'état sanitaire du pays.

Si vous êtes étranger et venez étudier en France

Tout comme un étudiant français qui part étudier à l'étranger, l'étudiant étranger peut dépendre de la Sécurité sociale de son pays s'il possède la CAEM. Toutefois, il doit être originaire d'un pays de l'Espace économique européen (EEE) et avoir moins de 28 ans.
Les étudiants qui ne remplissent pas ces conditions doivent impérativement s'inscrire à la Sécurité sociale française. À noter que pour cela, ils doivent être inscrits dans un établissement agréé.
Quelles que soient leurs origines, tous les étudiants devront choisir une complémentaire santé au moment de leur inscription.

Trucs et astuces

Il peut arriver que des remboursements ne soient pas réalisés correctement, en particulier si les soins ont été réalisés de façon inopinée (suite à un accident, par exemple), au moment où vous vous apprêtiez à rentrer en France.
Pensez à conserver tous les justificatifs, comme les feuilles de soins. Vous pourrez ainsi demander le remboursement une fois de retour en France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant