Etude de l'Onu sur les dégâts dans la ville irakienne de Ramadi

le
0
    BAGDAD, 15 février (Reuters) - Environ 5.700 immeubles de la 
ville de Ramadi et de ses environs, à l'ouest de Bagdad, ont été 
endommagés à des degrés divers lors des combats depuis la 
mi-2014, et près de 2.000 ont été totalement détruits, ont 
déclaré lundi les Nations unies en se sont fondant sur des 
images satellite. 
    Les forces irakiennes ont annoncé fin décembre avoir chassé 
les djihadistes de l'Etat islamique (EI) du centre de Ramadi, 
chef-lieu de la vaste province d'Anbar.    
    Dans le centre, plus de 3.200 immeubles ont été touchés par 
les combats et 1.165 sont complètement détruits, selon cette 
étude préliminaire. 
    Des djihadistes se trouvent toujours dans la ville et des 
affrontements ont encore eu lieu la semaine dernière dans 
certains quartiers. 
 
 (Stephen Kalin, Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant