«Être malade est mal perçu au travail»

le
0
INTERVIEW La ministre Dominique Bertinotti a tenu secret son cancer du sein pendant 8 mois, tout en assurant ses fonctions au gouvernement. Monique Sévellec, psychosociologue à l'Institut Curie, analyse les difficultés rencontrées par les malades au niveau professionnel.

LE FIGARO.- Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, vient de révéler qu'elle est traitée depuis le mois de mars pour un cancer du sein. Seul le président de la République, François Hollande, avait été mis au courant dans son entourage professionnel.

Monique SEVELLEC.- En tant que psychologues, nous recommandons aux personnes atteintes d'un cancer d'avertir au moins un supérieur hiérarchique. Celui-ci pourra ainsi devenir un allié, quelqu'un qui comprend les coups de fatigue inévitables. La situation est facilitée lorsque ce supérieur, ou un autre collègue, a connu personnellement les effets du cancer, qu'il ait été malade lui-même ou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant