Être français en Côte d'Ivoire : «On a peur que ça retombe sur nous»

le
0
AUDIO - Six ans après les violences anti-françaises en Côte d'Ivoire,un expatrié à Abidjan regarde avec angoisse la tension monter à la faveur d'une nouvelle crise politique

En 2004, l'intervention de la France dans le conflit ivoirien avait donné lieu à une «chasse aux Français» dans les rues de la capitale économique Abidjan. Paris avait alors dû évacuer 8000 de ses expatriés. Aujourd'hui, la communauté française, qui compte 15.000 membres, est de nouveau intégrée dans la société ivoirienne. Mais la nouvelle crise politique dans laquelle est plongé le pays depuis l'élection présidentielle du 28 novembre ravive ses inquiétudes.

Gérard, 43 ans, est un entrepreneur français qui vit à Abidjan. Sous le couvert de l'anonymat, il décrit au figaro.fr l'ambiance dans la ville et l'état d'esprit de la communauté française.

LIRE AUSSI :

» L'ONU retire son personnel non essentiel de Côte d'Ivoire

» Côte d'Ivoire : l'Union africaine tente une médiation

» REPORTAGE - «C'est dangereux tout ça, et nous, on est fatigué»

» MULTIMEDIA - La Côte d'Ivoire depuis l'indépendance, 50 ans d'histoire chaotique

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant