" Être élu footballeur le plus beau, c'est toujours sympa pour l'ego "

le
0
" Être élu footballeur le plus beau, c'est toujours sympa pour l'ego "
" Être élu footballeur le plus beau, c'est toujours sympa pour l'ego "

Parmi les blases les plus classes du foot mondial, il y a Roque Santa Cruz. De retour sur les pelouses de Liga pour un nouveau challenge avec Málaga, l'icône paraguayenne fait le point sur son parcours depuis sa chambre d'hôtel. Entre sélection nationale, passion pour les langues étrangères et musique.

Bonjour Roque. Comment te sens-tu depuis ton retour sur les terrains, le 28 novembre dernier ? Ah, ça fait un bien fou (rires) ! Avant mon match contre Grenade, il s'est passé environ six mois sans jouer aucune compétition officielle. Jouer, c'est un plaisir à chaque fois. Aujourd'hui, je me sens de plus en plus fort semaine après semaine, mais je ne veux pas brûler les étapes. Je sais que ma blessure m'a mis hors des terrains pendant longtemps, donc je reste aussi attentif à mon évolution physique.

Cette période de convalescence a duré six mois, ce n'était pas la première dans ta carrière... Et tu n'es plus tout jeune, tu as 34 ans. Comment est-ce que tu as vécu la chose ? Ce n'est pas une période facile, mais avec l'expérience, tu apprends à gérer ces moments avec tranquillité. Plus jeune, cela me gênait, car je voulais toujours jouer. Aujourd'hui, je cherche à garder une continuité avant tout, pour donner le meilleur à l'équipe. Passer du temps en dehors des terrains, c'est difficile pour un sportif. Il faut prendre son mal en patience, ne pas se mettre à douter. Le plus important, c'est de revenir à 100% de ses capacités pour profiter pleinement du football.

Tu as marqué ton premier but de la saison en Liga contre Las Palmas, le 10 janvier. Quels vont être tes objectifs personnels pour cette saison ? Je dois enchaîner dans mes performances, retrouver les bonnes sensations. Il va falloir accumuler les minutes et participer à l'objectif commun du maintien. Et ensuite, si possible, marquer des buts.

Youtube
Et la Copa América cet été, tu y penses ? Après la dernière Copa au Chili, j'avais encore l'envie de continuer. Hélas, la blessure est arrivée. J'ai dû prendre du temps pour me recentrer sur mon avenir sportif et sur cette fin de saison. Nous allons d'abord voir avec le staff de Málaga si ma situation se stabilise. Si c'est le cas, on pourra penser à mon avenir avec le Paraguay. Mais le plus important pour le moment, c'est de se sentir au top.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant