Être croyant protégerait des addictions

le
0
Les personnes qui pratiquent un culte consomment moins de stupéfiants et d'alcool, selon une étude britannique. » Tout savoir sur les addictions

Beaucoup d'enquêtes se sont penchées sur les liens entre croyances religieuses et troubles mentaux ou neurologiques. Une étude menée en Israël il y a quelques années avait montré que la fréquentation des lieux de culte réduisait le risque de maladie d'Alzheimer, peut-être du fait d'une socialisation accrue associée à la vie cultuelle. D'autres travaux aux États-Unis ont lié pratique religieuse et bien-être.

Cette fois, ce sont des chercheurs britanniques qui se sont intéressés aux effets de la pratique religieuse sur la santé mentale, en se basant sur 7 403 personnes impliquées dans une grande étude sur la morbidité psychiatrique en Grande-Bretagne. Les résultats, disponibles sur le site du National Health Service (NHS), dont le Journal international de médecinea rendu compte sur son site la semaine de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant