Étoile montante de la vente en ligne, Zalando va se lancer en Bourse

le
0
Étoile montante de la vente en ligne, Zalando va se lancer en Bourse
Étoile montante de la vente en ligne, Zalando va se lancer en Bourse

Étoile montante de la vente en ligne en Europe, l'allemand Zalando veut se lancer dans le grand bain de la Bourse d'ici la fin de l'année afin de soutenir une croissance sur les chapeaux de roue qui cache cependant quelques ratés.Après une multiplication des rumeurs ces dernières semaines, le site spécialisé dans la vente de chaussures, vêtements et accessoires de mode, fondé à Berlin il y a seulement six ans, a annoncé mercredi se préparer "à une cotation sur le marché réglementé (Prime Standard) de la Bourse de Francfort" qui, "en fonction des conditions de marché" aura lieu "au cours du second semestre 2014".La part flottante de son capital devrait se situer entre 10% et 11% à l'issue de cette opération qui consistera uniquement en une émission de nouvelles actions.Concrètement, les principaux actionnaires de Zalando ne vendront pas leurs parts dans le cadre de cette levée de fonds.Actuellement le capital de la société, présente dans 15 pays, dont la France et la Belgique, et dirigée par de jeunes trentenaires, est détenu notamment par Investment AB Kinnevik (36%), Global Founders (17%), DST Europe (8%) et Holtzbrinck Ventures (8%).Cette opération "est la prochaine étape logique dans le développement de Zalando qui nous donne la flexibilité nécessaire pour poursuivre nos ambitions à long terme en terme de croissance", a expliqué l'un de ses patrons, Rubin Ritter, cité dans le communiqué.Pas plus tard que la semaine dernière, Zalando avait présenté un résultat bénéficiaire au premier semestre, avec un bénéfice opérationnel de 47 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de plus d'un milliard d'euros.Une performance "à des années-lumière du niveau de l'an dernier" où la perte d'exploitation avait atteint 72 millions d'euros au premier semestre pour un chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année de 1,8 milliard, selon M. Ritter."Sklavando" -Au premier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant