Éthylotest : une obligation, mais pas de sanction

le
0
Au terme d'un interminable cafouillage politique, le gouvernement renonce à punir les automobilistes et laisse une partie des fabricants mécontente. » Les motards oubliés par le décret

Reportée depuis des mois par le gouvernement, l'amende de 11 euros en cas de non-détention d'un éthylotest ne figurera pas dans le Code de la Route. Le décret publié vendredi au Journal officiel par le ministère de l'Intérieur confirme que «tout automobiliste est tenu de posséder un éthylotest à bord de son véhicule» mais supprime toute sanction dans le cas contraire.

Décidée par le gouvernement de François Fillon, l'entrée en vigueur de l'obligation accompagnée d'une sanction a d'abord été fixée au 1er juillet 2012, puis reportée au 1er mars par le nouveau gouvernement, pour cause de pénurie dans les boutiques françaises. «C'est la cacophonie depuis des mois», regrette Guillaume Neau, directeur commercial de Contralco, principal fabricant français d'éthylotests. Dernie...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant