Êtes-vous influencé par la conduite de vos parents ?

le
0
Êtes-vous influencé par la conduite de vos parents ?
Êtes-vous influencé par la conduite de vos parents ?

Rodolphe Muzard

47 ans, chauffeur-livreur

Bonny-sur-Loire (45)

Oui. Je pense que c'est héréditaire. Mes parents étaient cool au volant et je suis pareil. Ils ont été de bons modèles, surtout mon beau-père. Il était chauffeur poids lourd et je l'accompagnais parfois dans ses déplacements. Avant de passer le permis, j'ai pu découvrir la conduite avec mes parents et dès que je l'ai eu, je prenais le volant à leurs côtés lors des longs trajets.

 

Juliette Jonckheere

24 ans, couturière

Le Havre (76)

Pas vraiment. J'ai beau avoir fait la conduite accompagnée, je ne conduis pas du tout comme mon père ou ma mère. Ils ont un style de conduite plus nerveux, plus parisien que moi. J'essaye d'être plus détendue. Je respecte ce que l'on m'a enseigné à l'auto-école. Mais j'ai remarqué que je tenais le volant comme mon père au lieu du traditionnel « 10 h 10 ».

 

Katia Redier

43 ans, metteuse en scène

Cormeilles-en-Parisis (95)

Oui, au début surtout. Quand j'ai eu le permis, à 20 ans, je voulais conduire comme mon père. Il roulait vite, mais bien et il n'arrêtait pas de fumer au volant. Au fur et à mesure, j'ai compris que ça ne me réussissait pas et j'ai commencé à lever le pied. J'ai réappris à conduire avec mon compagnon. Aujourd'hui, si je suis influencée, c'est plus par ce dernier que par mes parents.

 

Nicolas Colombet

30 ans, comptable

Paris (VIIIe)

Oui, il y a un certain mimétisme. Quand je conduis, je pose machinalement mon coude gauche sur le rebord de la fenêtre parce que j'ai toujours vu mon père rouler ainsi. Il y a aussi des messages inconscients. Ma mère ne cessait de me reprocher mes démarrages trop brusques, du coup, j'y fais attention à chaque fois.

 

Danielle Blanchez

78 ans, retraitée

Barneville-sur-Seine (27)

Non. J'ai eu mon permis au début des années 1950 et j'utilise encore ma voiture aujourd'hui. Je ne me souviens plus de comment mon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant